jeudi 26 avril 2007

GALINETTE CENTRÉE : L’EXAMEN CLINIQUE


Nous y voilà ! Le sublime vol de gallinettes centrées, en provenance du Sud-ouest, s’est viandé en grande partie contre les urnes du pays et les gallinettes qui ont survécu s’en sont retournées nidifier dans leur région d’origine. Et oui, les oiseaux aussi se crachent pour mourir. Les Instituts d’Etudes Politiques souhaitant connaître les raisons d’un tel crash, m’ont demandé de disséquer la bête. Le problème étant qu’une fois arrivé sur le champ de bataille politique, il ne restait plus grand-chose à disséquer. Les carnassiers et autres charognards alentours avaient gnaqué tout ce qui se trouvait à terre. Toutefois, à grands renforts de recherches extrêmement minutieuses, j’ai fini par trouver deux, trois spécimens, bien qu’étant dans un sale état.

Du premier spécimen je ne peux rien tirer. Les chairs ont été sauvagement déchiquetées et écrasées (voir figure numéro 1). Les traces de dents renvoient de toute évidence à la signature d’un renard libre aimant chasser dans les poulaillers libres. Cependant j’observe quelque chose de totalement inhabituel. L’aile droite du gallinacé bouge encore et ce bien que n’étant plus reliée au système nerveux central. Sans doute l’effet de l’électricité statique. Fin de l’examen.

Le deuxième spécimen ne m’offre pour toute observation qu’une autre bizarrerie. La tête de la bête a été méticuleusement sucée et ce jusqu’à la moelle même des os du crâne. Une perforation à la gauche de celui-ci permet d’établir d’où est venue la succion (voir figure numéro 2). Fin de l’examen.

Quant au troisième, qu’observons nous ? A vrai dire je ne suis en mesure que d’en examiner les parties génitales. Le reste est dans un bien piteux état. Cela me permet toutefois d’établir qu’il s’agissait d’un mâle. Après avoir déposé l’appareil reproducteur délicatement sur la table de dissection, je prends mon bistouri et procède à la découpe du scrotum. Qu’observons-nous à l’intérieur des bourses ?... Rien !... Je rigole...

Nous constatons la présence de deux testicules de taille moyenne, l’un à gauche et l’autre à droite ainsi que la présence du canal défèrent partant du centre de l’appareil reproducteur (figure numéro 3). Jusque là, rien d’anormal. Détachons maintenant les testicules de leur enveloppe. Plaçons les sur un plateau. Ouvrons les. Qu’observons-nous ?... Rien !...sérieux, rien du tout pour le coup. Il n’y a rien du tout dans ces testicules. Ce n’est pas normal !
Soumettons alors ces testicules à l’examen de mon microscope équipé des toutes nouvelles lentilles bipolarisatrices. Concentrons-nous sur les tubes séminifères. Agrandissons. Diantre ! C’est bien ça ! Il n’y a rien là dedans. Tous ces tubes semblent ne brasser aucun matériel génétique mais plutôt de l’air. Etonnant ?

Par contre, si côté couilles ça n’a rien donné, côté pénis, il en va différemment. Sa taille est largement supérieure à la moyenne constatée chez bien des volatiles de l’espèce « politicus ». Ce qui m’amène, sur le simple plan physiologique, à conclure que si chez cette espèce, la semence semble stockée ailleurs, l’organe de pénétration est bien trop conséquent pour rester innocent. Ce qui en termes politiques signifie clairement que si les dindons socialistes et leur dinde en chef ne trouvent pas les moyens de baiser les gallinettes centristes, dans 5 ans, au cours du prochain vol nuptial, ce seront les gallinettes qui la mettront profond, aux dindons. D’ailleurs, attestant cela, d’autres observations effectuées par mes confrères tendraient à démontrer que les gallinettes s’entraînent déjà !

SIL dindon farceur refusant de se faire farcir.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

pfuiiiii! ça c'est du grand Sil comme je l'aime:t'as déjà atteint le septième sens attend moi j'arrive.

sHIRYU

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
La barvarde (bien trouvé non?) a dit…

Galinette centrée...
Je vois qu'on a le même genre de culture...

Par contre j'ai pas tout suivi dans ton raisonnement.
Il faudra que je te relise à tête reposée lol

Heureusement que je suis là pour mettre des commentaires ultra recherchés et réfléchis!!! Parceque sinon ton blog serait bien vide ;-(((

Bon week end