mercredi 13 juin 2007

POLITICAT DOLL : RAMA YADE


Rama Yade, la très jolie poupée noire de l’U.M.P, nous dit que si elle est rentrée à l’U.M.P, ce n’est pas pour des idées, pour défendre les valeurs républicaines de Droite ou pour servir son pays à Droite. Non, si Rama Yade s’est engagée à l’U.M.P, c’est, sans rire, « pour un homme, Nicolas Sarkozy ». Merci beaucoup très chère mademoiselle Yade pour cette sublime conception de la Démocratie.

Fais « juste » gaffe Rama. Certains psychanalystes d’une gauche à Lacon, toujours prêts pour une bonne analyse sauvage à Lacan, pourraient écrire dans une presse à LaKahn que ce sont là des motifs de radasse. Moi j’espère juste que ton homme ne te décevra pas trop vite. C’est qu’il en va de l’avenir de la démocratie.

Je ne sais pas vous, mais moi, tout ça me fait penser à ce présentateur du JT de France 2, qui demandant à Kirsten Dunst (la Mary-Jane de Spiderman) pourquoi elle soutenait mon Barack Obama, l’un des candidats Démocrates aux élections présidentielles américaines, s’est vu répondre « Parce qu’il est beau ! » Magnifique, non ?!? Parce qu’il est beau…

Après mes « Pussycat Dolls » chéries, voici les « Politicat Dolls ». À quand une chorégraphie, exécutée, magistralement au « Hustlers Club ». Celui qui se trouve du côté de l’Elysée.

SIL qui ne pense, de toute façon, qu’à s'abriter sous "l'Umbrella" de Rihanna, la sublime poupée métisse du R&B ; et qui salue la victoire de Julien à la Nouvelle-Star. Du trés grand art.

P.S: Je crois, rien que pour sa capacité à chanter, que notre espèce merite bien l'amour des divinités...

3 commentaires:

Kevin a dit…

Une fois le persiflage (de grande qualité... Ce n'est pas vraiment une critique négative, faire passer des politiques sans tomber sous le coupe de la loi de Gidwin necessite l'emploi de l'hyperbole...) terminé, il aurait été bon de s'interroger réellement sur ce choix de personne, qui n'est bien entendu pas physique, mais clairement idéologique.

Sarkozy véhicule une idée, un concept fort, incarné par lui même, et lui seul. Royal tente de créer la même dynamique dans son camp... Le temps des démocratries d'idées autonomes est mort. Aujourd'hui l'individu est le contenant et l'appliquant en politique... Yama Rade en est elle une victime, où a t elle mieux compris le fonctionnement de la politique moderne?

Carpe Diem

Kevin

(Pour le style, la modération de commentaire, ça gêne quand on sait que ce blog a pour but de débattre...)

cicéron a dit…

Hum... Il s'agit en fait de Rama Yade et pas Yama Rade, camarade...

a quand une candidature à la nouvelle star?

SIL a dit…

Oups! merci beaucoup cher camarade d'avoir rectifié ce tir quelque peu dyslexique...

Tant que je ne fais de faute sur Kirsten Dunst, c'est là l'essentiel...