dimanche 16 septembre 2007

OPERATION ARGENTEUIL


Mes potes gogochistes et autres militants pro-clandestins sont tous déprimés. Soi-disant que je leur pourrirais le moral avec mes analyses de fils d’immigré politiquement incorrect. J’ai donc décidé d’être plus gentil en proposant à notre bon Brice The Nice, un décret de régularisation radicalement novateur, qui aura l’avantage de rendre le sourire à mes potes mais aussi de les mettre en accord avec leurs convictions.

Au nom du Peuple Français, pour faire plaisir au peuple d’extrême-gauche qui aime promettre la lune aux gens qui y croient et faire du monopole du cœur un service public, nous Brice, sous les brillants conseils du Sil, décidons :

1- de dépénaliser l’hébergement ainsi que l’assistance portée aux clandestins.

2- Afin de faire cesser cette vilenie que constituent les squats insalubres et de donner un sens concret à la vie de tous ces collectivistes, tout immigré clandestin obtiendra désormais des papiers autorisant son séjour régulier sur le territoire de la République Française, s’il justifie avoir été hébergé avec toute sa famille, pendant dix années consécutives, chez un généreux citoyen immigrationniste. Dans ce cadre, il sera par ailleurs octroyé à titre exceptionnel, à tous ces citoyens qui honorent la France, la liberté de prêter à leur hôte, leur femme, leurs filles, leur travail, leur voiture et même leur carte d’électeur sur simple déclaration sur l’honneur déposée en Préfecture.

Alors, elle n’est pas belle la vie, chers camarades. Quand je vous dis que la République a toujours su offrir à tous ses enfants, même prodigues, une place au sein de son système. Allez camarades citoyens, faites nous donc rêver. Aux actes citoyens…

SIL bon conseil

8 commentaires:

mademoiselle e. a dit…

SIL j'ai une question auquel ton bon sens répondra surement...Je suis
assez d'accord sur un point la régularisation massive des sans papiers
est un leurre et un chimére...Ce qui me fait mal dans l'affaire c'est
surtout que l'on continue à laisser rentrer toutes ces personnes et
qu'ensuite on les traque comme des animaux...Sans compter que les
ressortissants européens (comme les ROMs) même en situation irreguliere
sont traités différemment que les autres, or pour moi un =être humain =
en vaut un autre...Quand je vois autour de chez moi tous ceux qui
préfèrent vivre dans la rue que d'être renvoyés chez eux comme des
rats...Je me demande de quel droit moi, je dois décider que c'est mieux
chez eux que dehors chez nous...(dans mon quartier, il n'y a pas que
les chinois mais aussi plein de "paquis" qui préfèrent se cacher de la
police vivre sous les portes cochères que de retourner chez
eux...)Alors si tu avais une idée à me soumettre...Et puis moi, ma
grand-mère m'a toujours dit que c'est la France qui lui a donnée des
papiers (petite amnesie de sa part quand même car c'est aussi la France
qui les lui a retiré et l'a déportée, mais pas cette France à laquelle
elle croyait...bref...)alors pourquoi aujourd'hui la Fance devrait être
moins accueillante que jadis et parfois me faire honte?Dans mon esprit
ça tourne mais franchement je ne trouve pas de solution...

SIL a dit…

1- Nous en sommes tous là Chère E. ça tourne, ça tourne, on doit faire la part des choses entre nos bons sentiments, notre générosité, les intérêts des gens qui rêvent d’une vie meilleure pour eux et leurs enfants, et les notres, nos propres intérêts, de nos enfants, ceux de nos nations et de leur cohésion.

Or la politique, c’est exactement ça. Trancher, prendre ses responsabilités, celles que le Peuple ne veut pas ou ne peut pas assumer et trancher entre les intérêts individuels et les intérêts collectifs. Et quand on tranche, même le plus doucement possible, le plus humainement du monde, ça fait toujours mal pour ceux qui en pâtissent mais aussi à ceux qui tranchent. Pas facile la vie d’homme politique. Ils n’en méritent que plus encore notre respect, même s’ils se plantent. Le respect de ceux, nous tous, qui drapons nos lâchetés dans une sorte de monopole du cœur dont on voudrait faire un service public. Il nous est facile à nous de nous caresser l’ego dans le regard des autres, en ne prenant que des décisions « humaines ». En politique, c’est un peu différent. Faut trancher entre intérêts individuels et intérêts collectif.

Car la France n’est pas un couloir. Elle est une collectivité, une maison qui a toute légitimité pour dire qui elle accueille et qui elle n’accueille pas, comme elle l’a toujours fait d’ailleurs. Comme ta grand-mère, certains Portugais, dont ma mère, n’ont eu leurs papiers qu’une fois ici. Mais s’ils les ont eus c’est parce que la France l’avait décidé et pas parce qu’avoir des papiers était alors un droit opposable. D’ailleurs si ma mère n’en avait pas eu, elle serait allé nourrir ses rêves de bonheur ailleurs sans le moindre ressentit car pour elle ça a toujours été clair. Le responsable de ses misères était son pays d’origine et en rien son futur pays d’accueil.

Il en va de même aujourd’hui. Il n’est écrit nulle part que l’Europe doit devenir un couloir à rêves. Pourquoi les « Paquis » et autres populations ne tenteraient pas leur chance dans les riches républiques ou monarchies pétrolières du Maghreb, du Golfe, d’Asie centrale, voir même en Chine. Ce ne sont pas les ressources et le travail qui y manquent si c’est là ce qu’ils recherchent. Après tout, il y a bien des centaines de milliers d’ukrainiens qui sont venus s’installer dans ce trés difficile pays d’accueil qu’est le Portugal.

Pourquoi c’est toujours nous qu’on cherche à faire culpabiliser, où on veut s’installer, qui devrions accueillir toute la misère du Monde…

Que chacun prenne sa part et nous prendrons la nôtre.


2- Pour le cannabis, de l’alcool et du tabac, il est chimiquement le moins dangereux des trois (voir rapport parlementaire ou le Que sais-je sur le cannabis). Maintenant ce n’est pas parce qu’il est le moins dangereux en termes de ravages physiologiques, de dépendance, qu’il est inoffensif et qu’il est sans effet. Il est du coup hors de question que l’on puisse, comme tu dis, laisser les gens conduire sous l’emprise du cannabis. Comme il est hors de question que l’on autorise les gens à cultiver leur propre herbe. Comment voudrais-tu que l’on contrôle la qualité du produit et le taux de THC sinon. D’où une production et une vente strictement réglementée

Bizoux à vous trois

Melle E a dit…

"Comme ta grand-mère, certains Portugais, dont ma mère, n’ont eu leurs papiers qu’une fois ici. Mais s’ils les ont eus c’est parce que la France l’avait décidé et pas parce qu’avoir des papiers était alors un droit opposable. D’ailleurs si ma mère n’en avait pas eu, elle serait allé nourrir ses rêves de bonheur ailleurs sans le moindre ressentit car pour elle ça a toujours été clair. Le responsable de ses misères était son pays d’origine et en rien son futur pays d’accueil."

La dessus je te suis totalement...comme sur plein d'autres choses d'ailleurs (sauf que moi, je ne sais pas les exprimer avec autant de talent)....
Pour la petite histoire, ma mère a retrouvé dans les papiers de son père un visa pour le Portugal comme lui et sa 1ere femme n'avaient pas eu droit aux papiers en France c'est là qu'ils avaient décidé d'aller...(l'Histoire ne leur en n'a pas donné le temps...) mais c'est vrai qu'ils seraient partis ailleurs...
En plus c'est vrai que ma grand mère n'a jamais pensé que la France lui DEVAIT des papiers...

En ce qui concerne le cannabis j'avais bien compris...c'était un petit clin d'oeil...

SIL a dit…

A mais non! si toi aussi tu t'amuses à faire des clins d'oeils que je vois pas, comment veux-tu que je m'en sorte. C'est trop pas juste!!!

Rebizoux à tous les trois

pierre archambeaud a dit…

Pour info, Brice n'est pas de Nice !
Le Ministre, c'est Brice de Clermond.
Il tentera de briguer la mairie de cette ville en mars prochain.

Pour ce qui est de régulariser clandestins et sans-papiers, ce serait un extraordinaire appel d'air pour faire venir tout plein d'autres sans-papiers et clandestins.

Ne pas les régulariser et consacrer les moyens humains et financiers adéquats afin d'aider les immigrés qui viennent et qui vivent en toute légalité sur notre territoire me semble une bien meilleure solution. Et fera peut-être reculer le racisme et le poujadisme dont sont victimes ces gens-là.

Pour ce qui est des tests ADN en ce qui concerne le regroupement familial, je suis totalement pour et suis surpris que certains s'en alarment.

Pierre ARCHAMBEAUD

SIL a dit…

Salut Pierre,

Il fallait lire non pas Brice DE Nice mais Brice THE Nice (Joke, mon cher ami) puisque je sais notre ministre auvergnat

De même la regularisation des clandestins etait à lire au 15e degré.

Pour ce qui est des test ADN, je partage l'avis avis du professeur Axel Kahn (disponible sur le site du Monde) comme celui d'Alain Gerard Slama ( voir sa chronique podcastable sur le site des matins de france culture).

Outre l'atteinte à la dignité humaine et l'intrusion dans l'intimité familiale, vu le pourcentage tournant autour de 10% pour ce qui est des enfants illegitimes, je laisse à l'administration la responsabilité de jouer avec ce test à cocus. Sans oublier les crimes d'honneur en represailles qui ne manqueront pas....Bon courage

@bientot cher ami.

Anonyme a dit…

Mon Bien Cher Sil,

Je ne suis pas un pro de l'ADN, mais il suffit d'un seul parent et de son enfant pour faire un témoin ADN.
Faisons le test suivant : prélèvement de l'ADN de la mère et de son ou ses enfants. La mère aura pu "cocufier" son époux, celui-ci n'en saura rien.

Votre esprit brillant et éclairé m'objectera que rien ne prouvera que la mère et son enfant sont l'épouse et le fils ou la fille de celui qui cherche à les faire venir et que celui-ci va peut-être faire venir sa famille morganatique.

Ce sera alors son problème et sa conscience mais, c'est triste à dire, cela ne changera rien pour notre Nation.

Pour Brice The Nice, je reconnais mon erreur et je vous autorise à dire "J't'ai cassé".

Très amicalement,

Pierre ARCHAMBEAUD

SIL a dit…

"J'tai cassé" en baby casse... Yeahhhh!!!