jeudi 1 novembre 2007

DJIHAD : LE POID DES MOTS, LE CHOC DU VERDICT


Par des temps où ma Kabylie saigne fréquemment pour résister encore et toujours à son arabisation et à son islamisation, où Alger comme Casablanca peuvent voler en éclats, où le sud du Tchad, le Sud et l’ouest du Soudan, le reste d’Egypte copte, le Liban chrétien, le Caucase orthodoxe, Israël, les démocrates turcs, iraquiens, iraniens ou autres, l’Inde, le Sud de la Thaïlande comme des Philippines, les bouts d’Indonésie encore non islamisés, où, pour ainsi dire, toutes les marches de la maison de l’Islam, Europe y compris, saignent fréquemment pour les mêmes raisons que ma Kabylie, j’entends mes objecteurs habituels prétendre que je suis dans l’erreur.

Ces objecteurs d’inconscience m’enjoignent de croire par le biais de leurs fatwas médiatiques que tout cela n’a rien à voir avec le Djihad, par le simple fait que tous les plus grands penseurs de la galaxie depuis le big-bang ont démontré que le Djihad désigne l’effort sur soi et rien d’autre. Compris !?! Bien sûr Messieurs !

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’au moindre trait d’humour, de Rabat jusqu’à Djakarta, différentes populations appellent à un Djihad où l’on crame des drapeaux, des photos, des ambassades, des églises, des prêtres, des intellectuels et où l’on appelle au meurtre des infidèles sans que les autorités religieuses trouvent à redire, à excommunier ou à fatwaser. Pourtant, d’ordinaire elles ne sont pas avares en fatwas ces autorités. Non, elles préfèrent nous seriner que « L’islam est paix et amour puisqu’on vous tue à vous le dire ». Allah rigueur, s’il lui arrive de commettre quelques crimes, ils sont d’ordre passionnels mais en rien méchants. C’est un malentendu ! « Fi loui un bizoux ! »

De toute évidence, force est de constater que la culture de l’effort sur soi prêchée par nos illustres penseurs n’a pas encore pris racine dans le monde qu’ils décrivent avec une si impressionnant acuité. Remarquez, cela vaut également pour ces messieurs puisqu’il leur faudra déployer bien plus d’efforts pour réussir à nous faire avaler leurs salades vertes toutes moisies.

Quant au procès de Madrid, celui des attentats du 11 mars 2004 (191 morts, 1825 blessés), où l’on apprend que 3 des principaux accusés viennent d’écoper de 40 000 années de prison chacun, puisque le Djihad fait partie du banc des accusés, qu’il est consubstantiel à l’islam, mais que cela ne figurera sans doute pas dans les attendus du jugement, j'appelle à ma barre la plus grande autorité en la matière, Momo le prophète qui nous dit ce qui suit dans son Hadith n° 29, intitulé « ce qui fera gagner le paradis »:

Parlant de l’Islam, Momo nous dit que « le sommet de l’édifice consiste en la soumission à Allah, sa colonne est la prière et le dôme est le DJIHAD ». Je crois que tout est dit. Merci Momo, tu peux retourner t'asseoir en attendant que ce procès se poursuive en appel.

SILim Ait Dar-al-Sulh

Illustration : il s’agit du drapeau saoudien, la seule caricature islamique autorisée. On peut y lire la Shahada, soit la profession de foi musulmane, précisant « qu’il n’y de dieu qu’Allah et que Mahomet est son prophète ». Voici pour la représentation textuelle de Mahomet. Quant aux armes, en guise de bombe, on y voit un sabre. C’est mieux ! Ça fait plus orthodoxe sans aucun doute…

1 commentaire:

cyprianus a dit…

Le sabre sur le drapeau de l'Arabie saoudite doit-il e^tre identifié à la sourate 9, verset 5 ?

Je partage votre point de vue sur le DJIHAD.

Rendez-vous sur le blog :
http://torah-injil-jesus.blog.co.uk