jeudi 20 décembre 2007

DES SCHTROUMPFS NON PAS BLEUS MAIS ROUGES


Il y a bien longtemps, dans une lointaine galaxie. Cet après-midi-là, nous avions TD avec Monsieur Richet, professeur d’histoire antique à Paris I, le seul prof à faire des cours bilingues, francais-grec archaïque. Un professeur bien trop brillant pour les branleurs de DEUG que nous étions. Alors qu’il cherchait un petit coin noir sur un tableau quasiment blanchi par les 145 237 mots et concepts grecs déjà inscrits, en linéaire B, pour cette seule séance, je ne sais plus trop ce qui s’est passé mais je crois que mon cerveau comme celui de mon pote Tristan ont disjoncté.

Ce faisant nous sommes passés de la course aux camemberts dans le temple d’Artemis orthia, à Sparte, à une analyse très fouillée du village des schtroumpfs, découvrant ainsi que cette série qui avait bercé notre enfance, était en fait le cheval de Troie d’un stalinisme des plus féroces. « Comment !!! » dites vous. Très simple.

Voici déjà un village où l’on ne parle que le langage des schtroumpfs, la dialectique marxiste, et où celui qui détient l’autorité et le savoir s’appelle le Grand schtroumf, petit père de son peuple. Le seul qui connaît les chemins à suivre lors des aventures des schtroumpfs. Rappelez-vous le « c’est encore loin Grand schtroumpf ? ». Ces nains bleus n’ont aucune autonomie. Si c’est pas marxiste ça ?

Et ce n’est pas tout. Quel est le schtroumpf préféré des autres schtroumpfs ? Le schtroumpf bricoleur, soit le stakhanoviste ouvrier de service. Ce qui est à mettre en parallèle avec le schtroumpf le moins aimé des autres schtroumpfs, à savoir le schtroumpf à lunettes, soit la figure de l’intellectuel bourgeois...

Mais il y a pire. Pourquoi le vilain sorcier Gargamel chasse-t-il les schtroumpfs ? Pour les transformer en or, comme le ferait tout vilain capitaliste avec le petit prolétariat en bleu de chauffe. Quant à son chat sombre et fourbe, comment s’appelle-t-il ? Vous ne trouvez pas ! Pensez donc à ce pays censé être l’allié du Grand Capital américain (Gargamel) ? Ben voila ! Azrael pour Israël...

Voilà pourquoi j’ai interdit à mes gosses, jusqu’à ce qu’ils aient atteint l’age de raison, de regarder ce dessin animé marxiste et antisioniste, et pourquoi je préfère leur faire lire des Comics américains ou des Mangas japonais tels que les Chevaliers du Zodiaque ou encore Dragon Ball...

« Comment ça Dragon Ball est un manga nazi ? » N’importe quoi ! Cet inculte dit ça parce que les saïens, cette race de super-guerriers de l’espace, à laquelle appartient le gentil Sangoku, lui résonneraient aux oreilles tel le mot aryen et parce qu’ils ont les cheveux qui deviennent blonds et longs lorsque leurs capacités de combat augmentent. Grossière erreur !

Je rappelle que ce manga s’inspire non pas de délires nazis mais bien du Roi singe, un récit mythologique chinois et que d’autre part la force des super-saïens n’est aucunement liée à un concept de pureté raciale étant donné que Sangohan et Sangoten, les deux fils que Sangoku aura avec la terrienne Chichi, seront encore plus forts que leur père, ce qui valorise le métissage et non la ségrégation raciale...

SIL vs CELL : FIGHT !

5 commentaires:

Melle E a dit…

Arrêtes de manger les croquettes de tes chats...!!

C'est le froid qui agite ainsi tes neuronnes...?

En tout cas j'ai bien ri...

Nina a dit…

Rire de quoi ? C'est vrai que tous les super héros sont juifs et cela a bien une explication toute...mystique en fait !

Cher Grand Sil adoré, je viens d'achever et suis hagarde tellement ce livre m'a fasciné : "le dernier kabbaliste de Lisbonne" de Richard Zimler...
Je suis épuisée par tant de densité littéraire (ça veut rien dire mais je ce que je ressens est indescriptible).
Evidemment, premier réflexe après le dernier mot de la fin de ce polard bien torché : Où est la vérité dans l'introduction de ce bouquin ?
J'ai voulu écrire à Zimler mais son site est en tugue vu que l'écrivain pourtant américain demeure au Portugal depuis 1990 !
Précipite toi Mon Sil bien aimé...Ce bouquin est...époustouflant !
Je savais que le Roi Manuel était un gros con et que les Dominicains des meurtriers de masses mais là...entre l'enquête et la description des faits inquisitoriaux, je reste muette de stupeur !
Combien des miens (juifs)ont-ils oublié qui ils étaient afin d'échapper aux bûchers ? Combien ont gardé la seule petite entrave à la bienséance chrétienne en allumant tous volets clos la petite bougie du shabbat, seule trace de leur judéïté passée ?
Ce bouquin est crû, dément parfois par les images qu'il renvoit au lecteur mais à lire au plus vite !

Amour toujours,

Nina

SIL a dit…

hello miss-e, les croquettes sont effectivement trés bonnes... j'espère que vous allez bien.... bizouxx à tous...

Trés chère Nina, merci pour l'Amour comme pour les conseils de lecture. on m'a effectivement recemment conseillé ce livre.

En tout cas si le Roi des Manuels etait un naze fini et les dominicains des sous-merdes, je suis heureux que le Dieu d'israel n'ait pas quitté le Portugal pour autant car considerations mystiques pour considérations mystiques d'aucuns pourront considerer qu'Il y anima bien des esprits...

En tous cas, si le nom comme le surnom de la famille du coté de ma grand-mère paternelle m'ont toujours rendu clair l'heritage marane qui me venait de ce coté-là... cet heritage me reapparu clairement recemment.

Ma mère trés catholique est l'idée l'autre jour de me ramener mon or de bapteme. or figure-toi ma chère Nina, qu'en ouvrant la toute petite boite j'ai eu droit à une grande surprise. Attachée à mon bracelet se trouvait un jolie petite etoile de David. Je fus donc baptisé avec l'etoile de David à la Main... rigolo n'est-ce pas...

Moralité de cette histoire...Dominicains ou pas... le Dieu d'Israel n'a visiblement jamais quitté le Portugal...

Melle E a dit…

Coucou,

Je viens de lire que tu avais reçu une magen david à ton baptême, je me disais depuis quelques années que tu étais encore un de ces juifs qui se cachent...Ben oui ils sont partout...La preuve, même moi en écrivant on ne me reconnait pas...lol..

Donc, maintenant tu es prêt à circoncir tes fils?...(là maintenant j'ai donc droit à un minimum de prosélytisme puisqu'on est entre nous...)

euh? J'arrête de dire n'importe quoi, ,c'est sûrement le chocolat de noël qui était frolaté...

A bientôt

Melle E

PS A Nina :je ris de la façon dont SIL rapporte ses lectures ou ses idées...Et parfois mieux vaut rire (entre nous) de ce qui est tragique, car sinon vu la famille d'où je sors seule l'addiction me permettrait de survivre; sans compter ce monde et les idées antisémites qui réapparaissent sans tabou...
Et parce que je doute franchement que mon fils à l'école dans quelques années pourra dire sans se prendre une réflexion (à la différence avec ce que moi j'ai vécu..)qu'il est juif...
Donc oui, j'ai décidé parfois de rire ou alors de me voiler la face face à certaines réalités (en ce moment ce que je lis est loin de ce que peut lire SIL, parce que je veux (peux) pas..)

Mais ai-je raison? Là est la question...Mais je reste quand même réaliste face à ce qui se passe sous mes yeux...

Sur ce quand même je vous souhaite à tous un bon réveillon du 31...

SIL a dit…

ma trés chère e,

euh... que les choses soient claires... aucun cureton, mollah ou rabbin ne toucha le prepuce de mes garçons... à la limite, ils pourront se les faire examinés par une jolie doctoresse askhenaze s'ils craignent un jour d'avoir chopé la chtouille... mais en dehors de ce cas là, et ceux liés à leur future vie sexuelle... pas touche à leurs zizis.

Concernant ma Magen David, plusieurs hypotheses ont été soulevés: soit il y avait une promo sur les Magen David du coté de Tati barbés, soit ils l'ont confondu avec l'etoile de saint-simon, le pentagramme que certains tos offrent à leurs gosses pour les proteger du malin, soit il s'agit vraiment d'une reminiscence marane.

Peu importe... je ne suis pas peu fier de ma Magen David, d'avoir aussi des ancetres de ce coté-là et d'être resté un peu juif sans le savoir...

PS: Serieux faut qu'on s'appelle même si ça a l'air aussi chaud pour vous que pour nous...