mardi 8 janvier 2008

LA REVOLUTION RESTE A FAIRE…


La Révolution française reste visiblement à faire… dans nos médias.

J’avais déjà tartarisé mon bon Gengis Kahn, qui pour ne pas avoir intégré l’héritage révolutionnaire, voulant qu’à l’inverse du Roi, le pouvoir de nos représentants ne procède pas de leur personne mais de leur mandat, le conduisait à faire assez souvent dans son « Marianne », des pataquès, genre vignettes ancien régime, sur la personnalité de Nicolas Sarkozy.

Or si mon tartare semble avoir eu un certain effet sur mon JFKahn puisque celui-ci fait, pour partie (j’ai pas aimé l’idée de journalisme SMS), acte de contrition dans une intéressante interview donné au Monde, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Car force est de constater que non seulement cela continue mais que presque tout le monde s’y met. Télé, Radio et Presse. Au lieu d’analyser les suites de ce pour quoi il a été élu, une trop grande partie de nos médias, l’affiche lui ainsi que sa cour, en multicolore et en permanence. Toute la journée c’est pareil. Dès le réveil à la radio ; après le réveil dans nos journaux ; le soir à la télé. Grosse fatigue. Sincèrement je ne vous remercie pas, pour ce cauchemar intégral. L’Enfer c’est la seule répétition. Nous y sommes !

Dans les Républiques dites Populaires, le guide suprême du Peuple a pour habitude de faire afficher son auguste portrait en grand et partout. On peut l’admirer en permanence. Il se décrète Omniprésent.

Dans nos démocraties d’opinion, c’est désormais la presse qui se charge d’afficher en continu les photos de « notre Raïs à nous ». Rien ne l’y oblige, mais elle le décrète « Omniprésident ». Et même quand on n’achète pas cette presse, voilà que par kiosques interposés, c’est en moyenne tous les 100 mètres que nos champs visuels se voient pollués par ce culte de la personnalité volontairement rendu par nos medias. Pouahhhh !

Un peu d’iconoclasme, voir même de Niconoclasme que diable !

Frère SILas niconoclaste

8 commentaires:

Niconoclastitou a dit…

Quand même un bonapartiste-de-droite comme moi en a marre de voir la bobine à Nico, j'imagine à peine le calvaire des républicains de gauche !!!

Courage, camarade ! Les journalistes se lasseront avant que ça nous reprenne !

@+,

Niconoclastitou !

SIL a dit…

Un Calvaire Dantesque, cher camarade bonapartiste-de-droite... au moins quelqu'un qui me comprend... Merci!

RoseNoire a dit…

Je compatis, ô combien. De droite également, mais en overdose totale à force de voir partout la tête à Sark' de Monac' et de me fader sa comm' et ses attitudes de rock star en goguette.

A ce stade-ci, je ne sais pas à qui j'en veux le plus: au p'tit Nicolas de nous infliger ses sarkonneries à haut débit, ou à l'ensemble des médias et de la blogosphère pour relayer le tout alors qu'effectivement, rien ne les y oblige.

Le niveau Gala/Voici à la une du Figaro et de Libé, je vais péter une durite avant la fin du quinquennat! Ou m'encarter à la LCR rien que pour emm...der le monde! Argh, j'en suis là, MDR! :-(

SIL a dit…

Pitié, pas à la LCR, jolie rosenoire, beaucoup trop de me mes proches y sont encore et ce alors que je fais tout pour sauver leur ame democratique. Ne cede pas à cet appel totalitaire... please!!!!

sans compter que si je perds des e-potes de droite, comment je vais faire pour me sentir soutenu et compris dans mon rituel niconoclaste.... la Gauche n'etant toujours pas descendu de ses colonnes à Stylites.

RoseNoire a dit…

Pour la LCR je n'étais pas sérieuse, rassure-toi. Une simple boutade dont l'outrance traduit mon exaspération :-)

Il n'empêche que je me suis souvent interrogée sur qui porte la responsabilité exacte de la surdose médiatique en provenance de l'Elysée.

L'oeuf ou la poule...qui a initié la tendance?
Est-ce NS qui a "conditionné" les media à se jeter sur le moindre détail qu'il leur offre en pâture? Ou, à l'inverse, est-ce parce qu'il sait bien que la demande existe, et que la nature humaine est friande de pipoleries et déclarations diverses, qu'il s'empresse, afin de garder l'initiative, d'exploiter cette tendance en offrant aux medias ce qu'ils attendent?

Il y a sans doute un peu des deux...et c'est je crois le premier billet que je lis venant d'un blogueur de gauche qui évoque cette responsabilité conjointe...

SIL a dit…

Une coresponsabilité dont pâtira la Presse déjà en forte perte de confiance, la Présidence dont la Fonction n’a rien à retirer à long terme de l’illusion communicante, NS puisque tout cela lui reviendra systématiquement en pleine poire et au final la Nation.

La populace se contentant de se plaindre de ne pas avoir sa dose de ragots ou de trop en avoir. Et oui, on n’a rien à gagner à jouer avec le versatile et le pulsionnel.

La LCR, si j’avais bien compris ton « lol », tu ne me croiras peut-être pas mais j’ai des gens autour de moi qui ont voté Besancenot au premier tour et Sarkozy au second. Dingue non ?!? Il en va ainsi de notre démocratie d’opinion ou de pulsion, ce qui te permets de mieux comprendre ma position sur ces questions

LOLO45 a dit…

Notre société est merveilleuse, où les électeurs/consommateurs "votent" pour un candidat en s'imaginant pouvoir se faire rembourser s'il ne leur convient pas ou, au pire, pensant pouvoir le jeter pour en acheter un autre, après tout il n'a pas coûté si cher. S'il y a une chose qu'il faut retenir de la profusion de candidats, c'est que leurs prix ont chuté... la qualité aussi. C'est encore une belle leçon, gratuite, du libéralisme-qui-rend-la-vie-plus-belle.

Quant aux médias, quand bien même on leur aurait tendu la perche de la médiocrité, ils n'étaient pas obligés de la saisir aussi avidement, et ils sont toujours libres de la lâcher.

LOLO45AGACé.

SIL a dit…

100 % d'accord avec mon Lolo

Sil qui s'il conçoit l'utilité de la pedagogie ou didactique politique, poetiquement appellée "communication sociale" au portugal, exécre le Merchandising politicien.