samedi 21 juin 2008

LE DHIMMI DU MOI-MOI-MOI : BARACK OBAMA


A’y est, mon Barackounet rentre dans la phase 2 de sa Segolénisation. Après une boulette par mois, voici venu le temps de la boulette par semaine. Dans la phase 3, les EUA auront droit à un gagObama par jour. Je sens que tout l’argent de la campagne va passé dans l’achat de contre-mesures, histoire d’éviter qu’on puisse l’appeler Hancock ou mieux Barancock.

Donc, lundi dernier, lors d’un meeting d’Obama à Detroit, l’une des villes américaines comptant la plus forte communauté ‎musulmane, voici que deux sympathisantes d’Obama arborant le voile islamique souhaitent figurer aux cotés du candidat démocrate en accédant aux sièges disposés dans l’arrière plan visuel à destination des cameras de télévision.

Et là, patatras, nos deux disgrâces visuelles se font refouler par des bénévoles démocrates au motif qu'elles sont voilées. Et nos deux miskinas, aux rêves de changement tout brisés, d’aller se plaindre auprès de leurs souteneurs religieux. Si une bonne musulmane ne peut même plus se servir d’un meeting électoral pour faire du prosélytisme télévisuel, où va le Dar-al-Islam, ma petite dame. Ni une, ni deux, les souteneurs exigent des excuses.

Le porte-parole d’Obama, Bill Burton, s’exécute et publie un ‎communiqué qualifiant ce double incident de « choquant et ‎contraire à l’engagement d’Obama d’unir les Américains », expliquant que ces jackass de militants Barackés avaient « agi de leur propre initiative ».

Ce n’est visiblement pas assez puisque Corey Saylor, Directeur juridique du CAIR, le Conseil des Relations Islam Amérique, estime ‎que des excuses personnelles de la part du candidat seraient les ‎bienvenues, non seulement pour laver l’affront mais aussi pour ‎combattre les sentiments anti-musulmans aux Etats-Unis.

« Nous estimons qu’Obama s'excusera auprès des deux femmes musulmanes pour montrer qu'il est contre l'islamophobie, phénomène qui existe dans ce pays. Les événements comme ceux-ci non seulement offensent Obama mais sont aussi la cause essentielle du désespoir de certains de ses partisans », fait savoir Corey Saylor. Ah ce « désespoir » paranoïaque typiquement islamique, pierre angulaire de la justification du terrorisme djihadiste.

Un « désespoir » très efficace puisque mon Barackounet s’exécute séance tenante. Avec le petit doigt sur la couture du pantalon, il publie un communiqué dans lequel il déclare « avoir contacté » les deux femmes, Shimaa Abdelfadeel et Hebba Aref et présenté ses « excuses les plus sincères pour cet incident à l'initiative de volontaires lors de ce meeting à Detroit ».

Je crois que ce n’est pas encore assez et que tu n’as pas fini de t’excuser mon JackassObama car comme le dirait ma Lagrette, il est difficile de contenter tout le monde ! Que feras-tu lorsque chaque secte ou groupe de pression te demandera de faire en sorte que son étendard figure également au tout premier rang ? Une belle foire d’empoigne en perspective…

Ah oui, j’allais oublier. La photo est celle de Malik Obama, le demi-frère de Barack, qui expliquait le jeudi 12 juin à la radio israélienne Army Radio « que s’il est élu son frère sera un bon président pour le peuple juif, malgré ses antécédents (background) musulmans ». Encore un bénévole qui ferait mieux de se taire au lieu d’afficher par photos interposées des backgrounds au tout premier plan.

SIL renvoyé special

2 commentaires:

madame d'aucune a dit…

En tout cas on ne pourra jamais vous accuser de vous voiler la face. Excellent article cher Sil !

SIL a dit…

Et pourtant des fois, ma très chère Madame d’Aucune, on a tous si besoin de croire dans les super-heros.

Mais voilà, comme l’écrit si bien l’économiste et intellectuel nord-américain noir Thomas Sowell, si « Madame Clinton est une menteuse, Obama est un mensonge ».