dimanche 24 mai 2009

YOU MUST USE THE FORCE : QUAND LES JEDI ETAIENT DES COUILLES MOLLES.



Afin de conclure notre semaine intergalactique voici cette magnifique vidéo où l’on peut apprécier les exploits vocaux que ce talentueux jeune homme dédie à John Williams, le compositeur des musiques de la série Star Wars.

Pendant que vous écouterez cette chanson, faites-moi plaisir en méditant sur cette grande question qui nous a occupé, des amis et moi, pendant quelques heures. Les Jedi sont-ils des couilles molles, pour ne pas dire des incapables ? Importante question s’il en est, à l’heure où le Jediisme se développe avec 500 000 personnes se réclamant déjà de ce nouveau mouvement religieux.

Une question fondamentale qui nous a été suscitée par une interrogation plus secondaire mais toute aussi pertinente. Existe-t-il des Jedi de gauche et de droite ?

D’extrême groite ou drauche, c’est certain ! Les Sith en sont le parfait exemple. Rouges et bruns à la fois. Anakin Skywalker illustrant quant à lui la possibilité de passer d’un extrême à l’autre. Jeune gauchiste franchement rebelle, le voilà qui au contact du Pouvoir bascule du côté fasciste de la Force avec vengeances, massacres, matérialisme spirituel et un bon gros totalitarisme à la clef.

De Gauche, il semble y en avoir pas mal, à commencer par maître Yoda chez qui certains de mes amis ont détecté un côté Jospin. Notamment par cette capacité à se retirer de la vie Jediique, dans une planète pourrie, histoire d’expier ses aveuglements et son angélisme. Il faut dire qu’il y avait de quoi. Soi disant que ça sentirait les déséquilibres dans la Force jusqu’au niveau de la galaxie, que ça prédirait le futur proche, et ce n’est même pas fichu de voir que le sénateur Palpatine est une ordure de la pire espèce. Accessoirement, presque tous ceux qui ont vu le film, sans être nécessairement des Jedi, l’avaient vu venir gros comme un astre noir, celui-là. Maître Obi-Wan-Kenobi, le professeur d’Anakin skywalker, étant lui aussi à mettre dans le même panier. En effet, on a pu se rendre compte des résultats désastreux que son pédagogisme et son trop grand laxisme ont produits sur le jeune Anakin. C’est sûr, on ne vous félicite pas, tas d’incompétents !

De droite, c’est moins sûr. À première vue il y aurait bien maître Windu (interprété par Samuel L. Jackson) et ses trois acolytes, ceux qui acceptent de le suivre lorsqu’il se décide à arrêter le sénateur Palpatine, histoire que force reste à la loi, à la république et au côté lumineux de la Force, les Lumières. Cependant vous pourrez observer qu’après avoir terrassé le futur empereur, maître Windu ne peut pas s’empêcher de tenter de recueillir l’assentiment du jeune Anakin avant de mettre à mort le tyran, et ce alors que pendant ce temps l’empereur torture l’âme du jeune Jedi dont il obtiendra l’asservissement. Flancher ainsi alors qu’il aurait pu d’un petit coup de sabre-laser éviter autant de destructions et de souffrances, le tout en état de légitime défense. Quelle preuve de faiblesse et d’incapacité à assumer une option nécessaire. Pas assez conservateur en définitive. Face à la tyrannie, pas assez d’instinct de conservation. Quels faibles ces Jedi !

D’extrême-centre, aucun, c’est certain ! Du moins à ce stade de l’histoire. Sinon, non seulement le conseil Jedi aurait vu venir de loin les petites manigances du sénateur Palpatine mais en plus il lui aurait taillé les oreilles en pointe à coup de sabre laser.

Les Jedi eXcentristes viendront après, avec Luc et Leïa par exemple. Inlassables combattants de la Liberté, libérateurs de peuples de la tiers-galaxie, capables de penser et d’agir, de méditer activement, de combattre et d’aimer, d’affronter leur terrible père tout en lui manifestant cet amour qui le libérera à la toute fin du parcours, lors de la mort du tyran. Ça c’est du Jedi ! Pas comme les autres couilles molles qui n’auront servi à pas grand-chose, si ce n’est mourir stupidement dans une bataille aussi ridicule que celle menée contre des vulgaires droïdes dans l’arène de Géonosis. Franchement…

SILuc Skywalker ninjedi republicain

4 commentaires:

RoseNoire a dit…

Ah les Jedi de l'Ancienne République...tout angélisme au dehors, mais dès qu'on creuse...
Un groupe de béni oui-oui qui n'hésite pas à arracher les tout petits à leur famille, et à interdire tout contact ultérieur avec elle, histoire de bien leur enfoncer le Code Jedi dans leur jeune cerveau.
Et on les prend jeunes les gosses, à un âge où ils ne peuvent pas choisir et penser par eux-mêmes.
Ni possessions, ni attachement, ni libre choix.

Sectaires par leur structure, aristos par nature (le droit du sang de leurs précieux midichloriens), ils sont insupportables. Non franchement, Yoda, Windu et leur clique, j'ai presque l'Ordre 66 qui me démange.

Par contre Luke et son Nouvel Ordre Jedi, c'est autre chose. Au moins on peut mener une vie de couple et de famille normale, et jouir de la chose que tout être qui prétend à la sagesse devrait chérir à tout prix: le libre choix!

SIL a dit…

Tu as totalement raison. En fait, maintenant que tu m’y fais penser, l’ancien ordre Jedi ressemble à une lamaserie, au dalaï-lama et sa clique, progressistes et angeliques en apparence, dotés de deux trois trucs faits pour impressionner le pécore, mais au fond sectaires, liberticides, misogynes, lâches, inutiles, simples outils d’un ordre aristocratique… pouahh!

RoseNoire a dit…

Excellente comparaison! Je vois que nous partageons un sentiment similaire vis-à-vis du Dalaï-Lama, et d'ailleurs je ne sais combien de Scuds je me suis attirée en l'exprimant, car en Occident, tout le monde adore notre gentil Dalaï Lama. La dictature et la répression chinoise sont choses horribles, mais il ne faudrait pas pour autant oublier que le DL n'a rien, mais alors rien, d'un démocrate.

Cela étant...les Jedi. La prélogie m'a vraiment cassé un rêve de gosse. En étant ado j'adorais Luke, je me disais eh bien, même si on vient d'un coin perdu du trou du cul de la galaxie, si on fait un travail sur soi-même, si on est prêt à bosser dur pour maîtriser ses pulsions mauvaises, si on se tient à ses idéaux de justice et de liberté...alors on deviendra un être humain meilleur, qui maîtrise des choses qui étaient en lui et qu'il ne soupçonnait pas!

Quelle déception alors que cette histoire d'Anakin, né de l'immaculée conception, et de cet Ordre Jedi aussi attrayant que les Scientologues...

SIL a dit…

Et bien nous sommes deux à avoir été deçus par cet aspect de la prélogie...

Ils ont un peu cassé le rêve et le mythe avec leurs Jedâneries.