vendredi 30 septembre 2011

L’hiver islamiste s’annonce précoce en Tunisie (et ta sœur, elle s’appelle Cassandre ? oui, pourquoi ?!?)


Mais que lis-je là dans mon journal ? Oh ben ça alors, ça pour une surprise, c’est une surprise :

Les islamistes d’Ennahda favoris des scrutins : la forte popularité du parti religieux, légalisé depuis le 1er mars, inquiète les milieux intellectuels et laïques tunisiens (La Croix)...

Trêve de plaisanteries ! Voyez-vous, jusqu’à présent, les couillons à la Pascal Boniface prétendaient qu’il n’y avait aucun risque d’islamisation possible, ni d’arrivée des barbus au pouvoir, notamment dans la très libérale Tunisie.

Maintenant que l’arrivée au pouvoir des barbus de l’Ennahdha se fait de plus en plus probable, ils nous font le coup de l’islamisme soluble dans la démocratie avec l’AKP turc pour model, et ce malgré le fait que le sultan Erdogan montre chaque jour un peu plus le visage déjanté de son islamisme modéré. Ce n’est que la deuxième étape.

La troisième se produira lorsque toutes ces belles barbes fleuries au jasmin montreront enfin leurs très tranchantes épines. Là vous verrez nos couillons à la Pascal Boniface prétendre que tout a mal tourné à cause des méchants occidentaux, de l’intransigeance américaine, du conflit israélo-arabe ou du vilain capitalisme.

Promis, lorsque cette dernière étape arrivera, je vous épargnerai mes fréquents couplets :

Kik’avait raison, encore une fois, hein, non pas histoire de faire le malin, mais dans l’espoir et le but d’éviter ce cauchemar ?

Kik’a vu venir de loin un remake (actualisé) du scenario iranien, avec débarquement des barbus en fanfare à l’aéroport… organisation de meetings populaires… profusion de promesses démocratiques, de justice, et de non participation aux élections présidentielles, préférant se concentrer (pour des raisons idéologiques et pragmatiques) sur les législatives et les constitutionnelles… noyautage au plus près du corps social via les relais sociaux et cléricaux tout en cajolant l’armée dans le sens de la moustache, en attendant la victoire fin’halale (plus d’explications sous peu)… hein qui donc ?

Promis, je jouerai la surprise. Oh ben ça alors, le printemps arabe a viré hiver islamiste (petit message à l'attention des futurs historiens : la formule est de moi)… me voilà tout confus !

SILidim le Magnifique

jeudi 29 septembre 2011

Dans la série les antilibéraux (de droite comme de gauche) ne sont pas bien finauds : Michel Onfray (aux fraises depuis 1959)


Voici ce que Michel Onfray publiait dans Le Monde daté du 22 septembre, en même temps qu’il annonçait s’engager aux côtés d’Arnaud Montebourg « le seul antilibéral » (après l’avoir fait pour d’autres lumières du genre José Bové, Olivier Besancenot et Jean-Luc Mélenchon) :

« Le libéralisme est une idéologie dont l’utopie fait des dégâts considérables avec des victimes et des morts jamais comptabilisés – les suicides, l’alcoolisme, la drogue, la violence, les antidépresseurs, la délinquance, la criminalité en procèdent largement.

Cette religion aussi sotte que le marxisme en son temps affirme que, le marché faisant la loi, une régulation naturelle s’ensuit qui, à terme, produit le bonheur et la prospérité de tous. Or, chacun le voit bien, le marché qui fait la loi, c’est la dictature de l’argent et le règne des mafias
. »

Brillant n’est-ce pas ? Le reste de l’article l’est tout autant. Un chef d’œuvre de la pensée Biactol™. Pourquoi Biactol™ ? Parce que je servais exactement le même type d’arguments bubonneux, aussi puérils que stupidement déconnectés des faits pris dans leur ensemble, quand j’étais au lycée et à la Fac. Depuis j’ai quelque peu appris à réfléchir, diversifié mes lectures, suffisamment en tout cas pour comprendre ce qu’est vraiment le libéralisme. Onfray, toujours pas. Ce qui est triste à son âge.

Par contre, c’est toujours aussi désopilant à lire ou à écouter. Car voyez-vous, rien n’a changé. Déjà à l’époque, lorsque j’entendais ce genre de niaiseries, que mon cerveau encore immature absorbait parfaitement avant de les recracher telles quelles, on pouvait remarquer chez tous les perroquets de la chaine, moi y compris, ce petit éclat propre au neuneu qui pense avoir inventé le feu. Le même éclat que l’on retrouve encore. Tout comme ce même sentiment de découvrir une vérité (capitalisme = caca, libéralisme = fascisme) au lieu de se dire que l’on ne fait que servir de sono à un vieux vinyle rayé.

Enfin, que mon bon Michel sache que je ne le décourage en rien de continuer à jouer les gentils organisateurs de l’antilibéralisme. A l’époque, d’avoir accès à ce genre de discours, cela m’avait pas mal aidé à démarrer une jeune vie sexuelle. Acné ou pas, c’est fou ce que ce genre de conneries produit comme effets sur la jouvencelle un peu rebelle. Avec le temps cela n’attire plus que les péronnelles. Or comme ce n’est pas mon truc, j’ai tourné la page. Cependant je comprends et j’accepte bien volontiers que Michel Onfray puisse garder ce genre de préférences. Après tout, on est libéral ou on ne l’est pas.

SILibéral

mercredi 28 septembre 2011

La Liberté a les défauts de ses qualités


La liberté a toujours posé des problèmes,
Oui, mais sans elle,
Il ne saurait y avoir de solutions réelles


Oui la liberté a toujours posé des problèmes. Les divinités qui nous l’ont accordée sur un mode quasi total semblent s’être, elles aussi, arraché les cheveux à cause de cette question. Cependant, contrairement à la plupart de nos mégalos d’hominidés, et une certaine divinité désertique, elles n’ont jamais cherché à trancher ce débat à la place de chacun d'entre nous.

Sans doute parce que sans liberté, pas de responsabilité, pas d’élévation, pas de croissance, pas de véritable amour, pas de réelle fraternité, pas d’esprit des lois, pas de découvertes, pas de créativité, pas de figures libres, que des imposées, et surtout pas de solutions à nos problèmes, de ces solutions que l’on trouve si souvent, justement, en sortant du cadre.

Quant au principal défaut de la liberté, je vois celui de l’errement, l’acceptation de cette possibilité de se tromper qui plait si peu à tous nos mégalos, avec cependant pour corolaire positif, là encore, celui de permettre de tirer des leçons de ces mêmes erreurs… et donc d’avancer.

SILibéral

mardi 27 septembre 2011

lundi 26 septembre 2011

Sénatoriales 2011 : « un signe prémonitoire… »


Tout à fait ! Le signe prémonitoire de la politique ruineuse que les socialistes conduiront en cas de victoire à la présidentielle de 2012. « Comment ça ? » Élémentaire mes chers lecteurs.

Vu que Sénat rime avec clientélisme (une rime très riche) et que les sénatoriales se remportent à coup de promesses sonnantes et trébuchantes, je serais assez tenté de parier que cette victoire « historique » de la gauche est surtout le signe que les candidats de droite, redressement budgétaire de la France oblige, se sont montrés mesurés dans leurs engagements, et que ceux de la gauche ont encore une fois promis monts et merveilles avec l’argent qu’ils n’ont pas. Enterrée la règle d’or et vive l’endettement de nos enfants !

Après tout, cette assemblée reconnue comme la plus conservatrice ne pouvait que pencher du côté le plus conservateur, celui des mauvaises habitudes défendues par la gauche irresponsable.

M’est avis également, futurs blocages oblige dans le cadre d’une éventuelle victoire de Nicolas Sarkozy en 2012, que cette victoire de la gauche au Sénat, serait, pour le coup, une occasion réellement « historique » de rénover de la cave au grenier ce mouroir de la vie politique française. Oui, il est temps de reformer cette très onéreuse assemblée pour services non rendus…

SILcèron

dimanche 25 septembre 2011

Haïcoup de saudade (post en portugais)


O meu Minho,
O lugar
Onde o mar dà mel


Quinta do SIL (clique na fotografia para ampliar )

vendredi 23 septembre 2011

X-Files : « I want to believe » dans le complot du 11 septembre (reopen911)


A l’heure où les théories du complot au sujet des attentats du 11 septembre se retrouvent réduites à l’état de miettes pour pigeons pas très Nets, d’aucuns s’étonnent qu’il puisse exister encore une clientèle pour ce ramassis de conneries.

La réponse à cette interrogation est simple, puisque tout cela illustre à la perfection la définition de la paranoïa résumée dans cette célèbre citation de l’agent Fox Mulder (de la série X-Files, remarquable par son efficacité mais aussi par la présence de la superbe Gillian Anderson – photo ci-dessous-) :

« S’il n’y a pas de trace de complot, c’est que le complot était parfait ».

Que voulez-vous répondre à cela, à part ceci :

1) Bigard et les Reopen 911 : le lâcher de pigeons...
2) Révélation eXceptionnelle : Thierry Meyssan n’existe pas...
3) Révélation eXceptionnelle : Thierry Meyssan s’appelle Régis...
4) Les intrépides interview du Republicoin : Thierry Meyssan nous fait visiter sa cave...
5) Grand concours « 11 septembre, réinvente toi aussi la réalité » : 9/11, une vulgaire affaire de désamiantage sauvage...
6) Grand concours alterréalitaire « 11 septembre, réinvente toi aussi la réalité » : 9/11, Mégatron est bien le seul et unique responsable...
7) « J’ai des doutes » sur le 11 septembre, entre autres...

Plus sérieusement, je vous invite à lire également la récente et très intéressante théorie physico-chimique sur l’effondrement des Tours Jumelles : « Aluminium en fusion + eau = effondrement des Twin Towers »...

L'homme à la SILgarette

jeudi 22 septembre 2011

Karachienlit


S’il n’y avait pas eu mort d’homme dans l’affaire de Karachi, je serais tenté de dire, malgré une tradition familiale bien plus portée sur le transport de valises en carton que de mallettes à biftons, que tout cela me laisse aussi froid que des avoirs mafieux gelés par des autorités sérieuses.

Après tout, pourquoi en faire six caisses, maintenant, au sujet de pratiques alors généralisées, ou pas grand monde ne trouvait à redire, et utilisées le plus souvent dans des contrées où cela tenait et tient toujours de la nécessité de fonctionnement. Les affaires sont les affaires, certains de nos emplois en dépendent, et au Pakistan fait donc comme les Pakistanais.

S’il n’y avait pas eu mort d’homme, je me serais contenté d’ajouter que ce qui m’importe vraiment, c’est que chez nous, nous ne fassions pas comme au Pakistan ; que la corruption soit résolument combattue ; que nos élus montrent patte blanche ; que d’honnêtes et sérieux entrepreneurs ne se retrouvent pas à perdre des marchés avec certains grands groupes parce qu’ils refusent d’arroser certains cadres de ceux-ci, parce qu’ils sont beaucoup trop transparents au sujet des rétrocommissions sur chiffre d’affaire, refusant d’en verser une partie sous la table, etc.

Mais voilà, dans cette affaire, des innocents ont perdu la vie, semble-t-il, à cause de pratiques peu recommandables (au passage, ce type de conséquences possibles, est-il si étonnant ?). Et ça, on ne peut décidemment pas le faire passer par pertes et profits…

Eliot NesSIL

mercredi 21 septembre 2011

Voile pas voile : « l’essentiel est de se voiler la tête »


Un point pour Manchou,
« l’essentiel est bien de se voiler la tête »,
voili-voilou…


SILidim le Magnifique

Le coin voili voilou, un coin à visiter qui vaut son pesant de tissu halal…

mardi 20 septembre 2011

Le pitre selon Saint Barack


20 septembre 2011 : Obama faisant le pitre pendant une prise de vue à l’ONU.

M’est avis que le traitement médiatique aurait été quelque peu différent si cette entorse au protocole avait été commise par un certain GWB...

John Portuguese Sillips

lundi 19 septembre 2011

Se souvenir d’un baiser (petit exercice de style)


Petit exercice de style sentimental, entre deux grivoiseries dominicales, et à l’occasion de la sortie du livre de Belinda Cannone «Le baiser peut-être» (Alma «Pabloïd»), qui nous livre une très agréable interview à lire sur Libé «Le baiser est le plus beau geste du désir»…

Tes yeux m’interrogent. Ils me demandent, « quel est donc cet effet que je te fais ». Je me dis intérieurement, qu’il remonte, qu’il ne date pas d’aujourd’hui, que je me rappelle comme si c’était hier de la première fois où je t’ai vu. Moi pressé, toi venant d’arriver.

Le bref instant où je te croise, je remarque ton port altier, tes cheveux attachés qui offrent à ma vue une nuque fine et délicate. Puis tu te tournes et là ton regard qui me saisit instantanément, comme rarement un regard a su me saisir. Des yeux doux mais fiers, dont l’éclat témoigne de ce mélange si rare d’esprit et de sensibilité. Je suis happé, incroyablement happé. Je les épouse ce bref instant avant de retourner à ma tache.

Les jours suivants, c’est ta démarche qui me fait tourner la tête à chaque fois que j’entends tes pas s’approcher du bureau devant lequel tu t’apprêtes à passer. Ta démarche de reine, qui ne surjoue jamais la majesté, me plait comme me plait le balancier de ton poignet sous la ligne de tes hanches. Malgré ton pas affirmé, je te devine fragile. Je suis le seul à m’en rendre compte. Tu caches si bien cette sensibilité dont tu refuses la possibilité qu’elle puisse se transformer en proie facile.

Je te regarde mais je t’écoute aussi. Le son, le ton de ta voix m’attire. Elle me captive. Elle a sa force. Je devine ses faiblesses. Comme sur ton regard.

Ce que j’aime te regarder. Je remarque tous tes petits gestes que j’apprécie déjà. Ça m’inspire. Tu m’inspires bien des choses, douceur comme ardeur, vigueur comme tendresse, et bien plus encore.

Quand je te vois, quand je te parle, lorsque tu me parles, je ne peux m’empêcher, le plus discrètement possible, de te caresser le visage du regard, puis tes cheveux, les lignes de ton cou, la courbure de tes épaules, toute plage de peau accessible à mes yeux. Au point d’en rater parfois, la moitié de ton propos. Ce n’est pas sérieux mais j’en souris.

Cela ne me satisfait pas car immanquablement je nourris à chaque fois l’envie de t’embrasser, de t’enlacer, de te découvrir, de te goûter, de venir en toi, de te sentir. Le désir est là. J’ai envie de toi, que tu viennes sur moi pour que je puisse caresser ta poitrine et ton ventre, tout en jouissant du moindre tressaillement de ton corps, lorsque tu t’abandonneras au plaisir. Tu me parles. Je pense à tout ça et j’en rougis.

Parfois nos regards se croisent, semblent se chercher, se sourire, s’ouvrir, s’interroger, avant de se refermer, de se draper dans de la pudeur, dans de la réserve, dans une très maladroite forme de contrôle qui semble ici, aussi ridicule que déplacée.

Finalement, quel délice que celui de se sentir aussi désarçonné que la toute première fois.

Je me dis que tu dois t’en rendre compte, tout en souhaitant que non, mais en espérant que oui. Quel beau merdier !

Car je sais qu’il m’est interdit de te dire tout ça. Alors je l’écris sur l’un de mes petits calepins. Ecrire ce qu’il est interdit de dire. Avant de finir par le faire quand même, car rien n’est pire que de le taire. Tes yeux embrassent alors les miens. Tu le savais. Ils le savaient. Ils réclament un baiser. Tu finis par m’embrasser. Je fais tout le reste ou presque…

Je me dis en repensant à tout ça que Philippe Sollers a raison. Quelle connerie de prétendre que l’amour est aveugle, « dans un domaine où tout est regard ! ».

Sillippe Sillers

dimanche 18 septembre 2011

Jour du Seigneur en Algérie



Les Algériens redécouvrent les racines chrétiennes de l’Algérie. Puisque découvrir toute son histoire est toujours une très bonne chose, j’applaudis. Et peu me chaut que ce soit par le canal évangéliste. Les autres courants chrétiens n’ont qu’à faire preuve du même culot.

Celui de rappeler que le Maghreb a non seulement fait partie de la Chrétienté, mais a même été le berceau du christianisme occidental latin, donnant trois papes à Rome (Victor Ier, Miltiade et Gélase Ier), et l’un des principaux Pères de l’Eglise, Saint Augustin

Saint SILprien

samedi 17 septembre 2011

Brad Pitt est un horrible mufle



Contrairement à ce que certains prétendent, qu’il s’ennuyât avec Jennifer Aniston, lorsqu’il vivait avec la star de « Friend’s », est là une information totalement secondaire.

L’information principale de cette interview accordée par Brad Pitt au Magazine Parade réside plutôt dans l’excuse qu’il nous livre pour justifier le fait de ne pas épouser Angelina Jolie, et ce alors qu’il se dit « satisfait » de sa vie avec la mère de ses six enfants.

« Je ne le ferai pas tant que le mariage homosexuel n’aura pas été légalisé aux Etats-Unis (…) Nous nous marierons lorsque tout le monde le pourra ».

Franchement, ne mérite-t-il pas de décrocher l’oscar de l’argument bidon. Dieux, quel outrage ! (source : huffingtonpost)

aSIL

Vidéo : photos d'Angelina Jolie sous fond sonore du très grand Chris de Burgh

Reclame : le coin Anima-l, un coin à visiter qui vaut son pesant de petites culottes en kevlar...

vendredi 16 septembre 2011

Scarlett Johansson est une femme sublime : confirmation (sauvage)


Certes, tous ces pirates méritent de se faire expédier par-dessus iBord dans un atoll à requins, et moi de me flageller les paupières avec des orties fraichement coupées pour oser mettre en lien une photo si mal acquise

Cependant que notre très belle Scarlett Johansson ne se fasse pas trop de mouron, et daigne me pardonner. Car au fond, voilà une très jolie photo, on ne peut plus naturelle, en plus, et je ne parle même pas de l’arrière plan. Tout bonnement divin !

JohansSIL

jeudi 15 septembre 2011

Prières de rues : politique équilibrée de la main gauche tendue, et du poing droit fermé (fulguro-poing)


1) Des représentants de la communauté musulmane ont signé un accord pour transformer une caserne de pompiers du XVIIIe arrondissement mosquée. Elle doit accueillir les fidèles dès ce vendredi. Il s’agit de permettre aux musulmans d’en finir avec les prières dans la rue (cliquez ici pour voir ce reportage BFMTV).

2) Après avoir passé pas mal de temps à tenter d’offrir à nos culs-bénis du 18e arrondissement de Paris, une très généreuse porte de sortie (une caserne de pompiers pour faire des ablutions, c’est pas mal non), et s’être fait mordre la main tendue à plusieurs reprises par des représentants de cette religion vagabonde, le temps semble être venu de montrer l’autre bras avec à son extrémité un joli poing fermé.

Une façon équilibrée de faire de la politique qui risque fort de rapporter moult approbations et suffrages, si notre président et son ministre de l’intérieur tiennent bon dans le face-à-face qui s’annonce, même si je pense que notre troupeau de moutons halals n’osera pas montrer la moindre canine face à quelques petits cordons de police. Mais nous en saurons plus demain, inch’Allah…

3) Guéant : «Les prières dans la rue doivent cesser»

À la veille de l’interdiction de prier dans les rues, le ministre de l’Intérieur, ministre des Cultes, Claude Guéant, explique pourquoi il n’entend pas céder sur ce point. (pour en savoir plus c'est dans Le Figaro...)

mercredi 14 septembre 2011

L’islam, la religion à plaindre des pauvres diables (Allahu Miskin)


Très souvent, lorsque je mets le nez de l’islam sur ses déjections de trottoir ou d’ailleurs, je m’entends dire deux types d’arguments envoyés avec cette automaticité propre aux mous du genou…

1) Il faut être gentil avec l’islam parce qu’elle est la religion d’une minorité ;
2) Il faut être gentil avec l’islam parce qu’elle est la religion des plus pauvres de ce pays.

Immanquablement, j’y réponds d’un revers de rotule initiée au Muay Thaï

1) Parce qu’il nous faudrait attendre que l’islam devienne majoritaire sur la terre de nos ancêtres pour pouvoir espérer le critiquer un tant soit peu. Ben tiens ! Allah bonne blague !
2) La religion des plus pauvres dans ce pays est le catholicisme, pour la très bonne et très simple raison que les plus pauvres de ce pays ne se trouvent pas parmi la « diversité » suburbaine, mais dans une ruralité éloignée de tout : des services publics, des services sociaux et surtout de toute couverture médiatique (plus ci-dessous et ici).

Alors les bien-pensants, prêts à cesser de bouffer du curé, mais également à mettre la main à la poche pour restaurer tous nos vieux clochers ?

SILidim le Magnifique

Intitulé “Pauvreté, précarité, solidarité en milieu rural”, le premier rapport émane de l’Inspection générale des affaires sociales et du Conseil général de l’agriculture.

Il révèle – ce que taisent volontiers les bien-pensants – qu’en France,la vraie misère se trouve à la campagne. Un “espace rural” ( 60% du territoire, 18% de la population, 11millions d’habitants) que le rapport qualifie cruellement de « véritables territoires de relégation » : un « taux de pauvreté rurale supérieur à celui des zones urbaines », avec « surreprésentation des ménages et couples jeunes, pauvres avec enfants » ; une surreprésentation des ouvriers (32 %) et des employés (27%) ; une pauvreté moyenne (13,7 %) supérieure à celle des espaces urbains (11,3 %) – dans un tiers des départements ruraux, ce taux atteint 19% !

Les prestations sociales des ménages pauvres de l’espace rural ? « En dépit d’une pauvreté plus fréquente […], la part des prestations sociales dans leurs revenus est moins élevée [que pour les ménages pauvres urbains] ». Les logements ? Une honte : « Les deux tiers de l’habitat indigne sur lequel opère une mission spécifique du ministère du Logement se trouvent en milieu rural. » La santé ? Dans l’espace rural, « la prévention est difficile et les services de soins souvent insuffisants ».

Enfin,cette comparaison (de 2004) révélatrice entre le taux de pauvreté en Seine-Saint- Denis,18%, et dans la Creuse, 19,5% ! (lire plus dans Valeurs Actuelles)

mardi 13 septembre 2011

21 septembre 2011 : Abbas et son Fatah appellent à des manifestations massives (un beau fatras en perspective)


Le Conseil révolutionnaire du Fatah a exhorté, lundi, tous les Palestiniens à participer, le 21 septembre, soit le jour précédant la demande de reconnaissance d’un Etat palestinien, à des manifestations massives sur les places de toutes les villes afin soutenir la « cause du peuple palestinien » pour la liberté et l’indépendance. Ce jour est décrété « jour de lutte nationale »

Oussamah Qawassmeh, porte parole du Fatah, déclare que les Palestiniens doivent assumer leur rôle devant l’histoire pour la naissance d’un Etat palestinien et assumer leur rôle pionnier pour construire l’avenir, mais aussi que le Président de l’Autorité Palestinienne portera à l’ONU la tutelle des réfugiés, celle de Jérusalem, des martyrs, des prisonniers et des aspirations de notre peuple en matière de liberté et d’indépendance »

Source : Jérusalem Post, traduit par bibi pour mes lecteurs chéris…

lundi 12 septembre 2011

9/11 : le jour d’après (Manhattan phœnix)


Ground Zero rebird : petit montage personnel (cliquez dessus pour agrandir la photo)

John Portuguese Sillips

dimanche 11 septembre 2011

Comme une envie de traquer du Allahuron sans foi ni loi (de véritable, j’entends)



Mais aussi, comme une envie, par ce temps gris et pluvieux...
D’une course-poursuite en canoë, sur les eaux tumultueuses d’un torrent.


John Portuguese Sillips

samedi 10 septembre 2011

« Explode coração », la seule explosion que devrait chérir tout sapiens-sapiens digne de ce nom



« Explode coração » (que mon cœur explose) : Voici le texte, traduit par mes soins, de cette chanson, interprétée ici par Maria Bethânia, l’une de mes trois déesses brésiliennes, avec Marisa Monte et Ivete Sangalo

Ce que je peux aimer ce sentimentaliste joyeux, si éloigné de tout ce romantisme dépressif (pléonasme à l’adresse des jeunes générations particulièrement incultes) qui nous pollue si souvent les ondes :

Inutile de tenter dissimuler ; faire semblant ou cacher ; ce qu’il est impossible d’occulter. Toutes ces choses que je ne puis plus taire ; puisque l’éclat de ce regard ; t’a trahi et m’a remis ; ce que tu cherchais à contenir ; ce que tu refusais de m’avouer ; et qui me tourmentait.

Inutile d’avoir peur ; de pleurer, de souffrir ; se donner, se perdre et se retrouver ; face à tout ce qu’est la vie…

Ce que je souhaite, c’est de pouvoir m’ouvrir ; afin que cette vie me pénètre enfin ; comme s’il s’agissait du soleil ; déflorant l’aurore. Je veux sentir la douleur de ce matin.

Naître, rompre, déchirer ; possédant mon corps et alors ; moi qui pleure ; qui adore ; qui hurle… Comme une folle, hallucinée et enfant ; sentant mon amour qui se repend. Impossible de tenir bien plus longtemps ; que mon cœur explose maintenant.


SILberto SIL

vendredi 9 septembre 2011

Egypte : L’hallali du vendredi et son traitement médiatique



Le regard que nos journaleux portent sur le Médiocre-Orient est souvent d’une candeur déconcertante. Ecoutez-moi cette accroche de reportage : « Ils décrochent le drapeau israélien pour montrer leur mécontentement ».

Et oui, à en croire nos petits rapporteurs de propagande arabe, tout ça c’est à cause de la mort des policiers égyptiens à la frontière avec Israël, il y a 15 jours. Ben tiens !

A l’évidence, nos petits poissons clowns du grand bocal médiatique ont déjà oublié les précédentes démonstrations de force zombislamiques devant l’ambassade israélienne.

Reportages BFMTV (ci-dessus), Aljazeera... et Euronews

jeudi 8 septembre 2011

« Oui, pour toi, rien que pour toi » : le plus gros diamant découvert à ce jour


Voici pas mal de temps que ma femme me tanne pour que je lui offre un diamant, mais pas n’importe lequel des diamants, pas un de ces « blood diamonds » dont le port apparaitrait insupportable à cette humaniste, surtout depuis qu’elle a vu le film.

Et bien je suis heureux de lui annoncer que j’ai trouvé The Diamond le plus pur qui soit. Mais aussi le plus majestueux.

Il s’agit d’une planète située à 4000 années lumière et dont les caractéristiques physiques sont celles du diamant (pour en savoir plus c’est par ici, dans Ciel et Espace). Un diamant cosmique, c’est magique, non ?

Et comme en matière sidérale, c’est le premier à se déclarer propriétaire d’un corps céleste qui emporte la mise, me voici l’heureux détenteur de ce joyau céleste mais aussi le généreux donateur. Alors heureuse ?

SILomon depuis sa mine

mercredi 7 septembre 2011

Et si le secret de ‘l’intelligent design’ résidait dans… l’amour libre (Dieu est amour après tout)


Et celui de l’évolution aussi, apparemment…

Les humains préhistoriques avaient des relations sexuelles avec tout le monde. En effet nous savons depuis peu que les humains antiques arrivés en Eurasie ont immédiatement commencé à se croiser avec leurs cousins Néandertaliens. Mais il apparaît maintenant que le plaisir n’a pas commencé là puisque nos ancêtres se sont également reproduits avec des précurseurs comme l’Homo erectus et l’Homo habilis.
 Grâce à l’ADN, il est maintenant bien établi que les humains se sont croisés avec les Néandertaliens mais aussi un autre groupe contemporain, les Denisoviens, tant et si bien qu’il serait maintenant judicieux de se demander si Néandertal doit encore être considéré comme une espèce distincte.

(…) Michael Hammer, de l’Université de l’Arizona, pense « que des milliers d’événements de métissage se sont produits. C’est arrivé de façon suffisamment entendue et régulière. (…) il semblerait que les humains anciens étaient prêts à avoir des relations sexuelles avec tout autre espèce qui ressemblait vaguement à la sienne, et avec de fortes chances d’hybridation. A bien y réfléchir, après tout, peut-être que celles décrites dans Star Trek ne sont pas aussi ridicules que ça, d’un point de vue biologique ». (NDLR : en voilà une très bonne nouvelle, par ici les petites Vulcaines…)

Pour en savoir plus c’est par ici « ancient humans were just having sex with everyone« … Traduction partielle par bibi pour tous les obsédés sexuels de la Galaxie…

mardi 6 septembre 2011

Israël : problèmes sociaux, solutions libérales



Nos nuls en économie et autres, installés dans les médias et ailleurs, présentent (voir le reportage d'itélé ci-joint) comme une conséquence du libéralisme le fait qu’une poignée de familles puisse détenir des monopoles économiques en Israël, produisant des effets distordants sur les prix qui touchent de plein fouet la population. Quelle inculture !

Rappelons à ces ignorants qu’il s’agit ici d’oligarchisme (un pouvoir économique ou politique, détenu par une poignée d’individus), soit tout le contraire du libéralisme dont l’essence même vise au démantèlement de toute situation de monopole public ou privé.

Voilà d’ailleurs pourquoi le Financial Times approuvait récemment la politique économique de Netanyahu ; parce que ce libéral dénonce cette oligarchie et compte s’attaquer à celle-ci.

Sinon, histoire de rester dans la nullité médiatique la plus ridicule qui soit, vous trouverez ci-dessus le reportage d’Euronews consacré à la manifestation de samedi dernier : « tout cela s’inspirerait des révolutions arabes »… soit un journaliste suffisamment couillon pour confondre dictature et démocratie (un peu comme d’autres confondent oligarchie et libéralisme) mais assez futé pour tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes…

SILomon

lundi 5 septembre 2011

Haïcoup de rentrée scolaire






Le savoir est une route
qu’il est impérieux
de ne jamais quitter des yeux




Un SIL dans l’oeil

dimanche 4 septembre 2011

La fiscalité par la bière : impôt ça va, trop bonjour les dégâts



C’est l’heure de payer votre dernier tiers provisionnel, alors pour arroser ça, voici notre système fiscal expliqué par la bière. Attention, l’abus fiscal nuit gravement à la santé économique du pays…

David SIL Kamerschen

samedi 3 septembre 2011

La fièvre du samedi soir : « little bad girl » David Guetta



Voici l’un des tout derniers morceaux de David Guetta « little bad girl », qui en fait désormais non seulement un phénomène mondial mais maintenant aussi, un phénomène astronomique (voir la vidéo).

Accompagné de Taio Cruz et Ludacris, l’un des beaux gosses et l’une des voix les plus ‘hip-hot’ des dancefloor, il vous emmènera ici jusqu’à l’extrême bout de la nuit, se permettant même de transformer pour l’occasion la Terre et le Soleil en gigantesques boules disco, comme quoi impossible n’est pas Français.

Admirez également, la constellation d’étoiles brunes qui accompagne ce ballet cosmique. J’en ai rarement vu d’aussi brillantes (03:05… éblouissante)

MC SILar

jeudi 1 septembre 2011

Barackompte à rebours : la nouvelle appli iPhone à succès


Voici la nouvelle appli iPhone à succès aux USA, se classant même numéro 1 depuis peu. Il s’agit du compte à rebours de la présidence Obama.

Une horloge qui compte les jours qui restent à Obama en tant que président des Etats-Unis et qui indique la cote de popularité du président, le montant de la dette publique, le taux de chômage, le coût de l’essence et l’indice des prix des logements.

L’homme derrière l’application indique qu’il doit sa popularité aux conservateurs qui aiment se délecter des chiffres lamentables du président, et ajoute que sa mère et ses amis gauchistes lui en veulent d’avoir eu cette idée (pour en savoir plus…)