lundi 31 décembre 2012

Republicoin : petit bilan prospectif 2012-2013



A l’heure du bilan de fin d’année et de la projection dans la nouvelle peut-on dire que ce blog est toujours le meilleur du monde ? La réponse est indéniablement positive :-)

Certes les candidats que je soutenais ont perdu la course à l’Elysée et à la Maison Blanche. Cependant les esprits les plus honnêtes reconnaitront que j'ai non seulement perdu mes pari de pas beaucoup mais surtout que j'ai su envisager d’éventuelles victoires et scénarios que pas grand monde n’osait envisager.

Encore que cela ne change rien au fait que j'ai raison sur le fait que Barack Obama demeure le président le plus bidon  de l’histoire récente américaine et que l’élection de François Hollande a quelque chose d’un suicide collectif tristement franchouillard.

Par ailleurs, en plus de mes analyses sur le Proche-Orient, qui détonnent par rapport à l’enfumage ambiant, et de mes approches sur le dogme islamique qui savent se montrer sans concession idéologique sans verser pour autant dans la haine des musulmans (premières victimes de l’islam et ses officiants), signalons que non seulement l’immolation par le feu de Mohamed Bouazizi avait été envisagée comme un possible « cygne noir » mais que d’après bibi le printemps arabe sentait le sapin depuis le début et tournerait très vite à ‘l’hiver islamiste‘, malgré tout ce que pouvaient affirmer nos sémillants zpézializtes.

Bref, à force de voir les réalités en face, il m'arrive d'anticiper certains de ses mouvements…

Pour rester dans les réalités, s’agissant des questions économiques, si vous voulez savoir et comprendre comment fonctionne le monde, et comment notre pays pourrait utiliser cette énergie économique mondiale à son profit, n'hésitez pas à passer par ici ou bien sur l'autre meilleur blog de la Galaxie, celui de l'extreme-centre...

Avec tous mes meilleurs vœux pour 2013

SIL le Grand

dimanche 30 décembre 2012

Comme une envie de sentimentalisme néo-annuel



"Parfois je vois
                                Comment le nouveau monde courageux arrive
Et je vois comment il prospère
Sur les cendres de nos vies"

SILyngstad

samedi 29 décembre 2012

Delacroix : la Liberté (en armes) guidant le peuple (en armes)



Un célèbre tableau qui pourrait, presque ou parfaitement, illustrer l’intérêt et le sens du deuxième amendement de la Constitution des Etats-Unis :

"Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé"

SILiberté

vendredi 28 décembre 2012

Armes aux USA : petites questions naïves



MacGyver et Jarod (de la série Le Caméléon) demeurant mes super-héros favoris, je n’ai jamais été ce que l’on peut appeler un amateur d’armes à feu. Ce qui ne m’empêche pas de me poser certaines petites questions :

1) Les morts par balle aux USA sont-elles le fait de Monsieur Tout-le-monde-armé ou bien de malfrats et autres givrés susceptibles de se procurer des armes via le marché parallèle ?

2) Comment cela se fait-il que la ville de Chicago demeure l’une des plus violentes du pays alors l’Etat de l’Illinois est le plus restrictif en matière de port d’armes… mais aussi que le taux de crimes violents a chuté de 24% entre 2006-2011 dans l’Etat de Virginie alors qu’au même moment les ventes d’armes y avaient augmenté de 73% ? (source)

3) Le deuxième amendement de la Constitution des Etats-Unis stipule que « une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé« . Dans ces conditions comment une milice pourrait-elle s’organiser, et comment le peuple pourrait-il défendre un Etat libre contre la tyrannie sans accès à des armes de guerre ?

John Portuguese SIL-lips

jeudi 27 décembre 2012

Le petit Barack est demandé au Bureau ovale



Fatigué par sa campagne électorale, son périple politico-touristique en Asie du sud-est, et les nombreuses soirées organisées à la Maison Blanche, le président Obama a cru bon de s’offir un petit break du côté d’Hawai.

C’était sans compter sur « le mur budgétaire » ou falaise qui approche à grande vitesse.
Alors, se rappelant sans doute qu’il lui faut encore négocier une sortie de crise bugétaire avec le président républicain de la chambre des représentants avant la date butoir du 31 décembre, il s’est finalement décidé à écourter ses vacances. 

Comme quoi, il est tout à fait capable d’avoir le sens des priorités. Mais si ! Mais si !

John Portuguese SIL-lips

mercredi 26 décembre 2012

L’honneur de l’Inde en question



Kâli réclame des têtes...

Contrairement à d’autres pour qui le rétablissement de l’honneur dans les affaires de viols consiste à tuer la pauvre victime, les Indiens et Indiennes ont décidé de laver l’honneur des victimes en posant les bonnes questions, en réclamant justice, en secouant les autorités, certain(e)s réclamant même la peine de mort pour les bourreaux…

SILddharta

Les manifestations de New Delhi en réaction à un horrible viol collectif d’une étudiante, et en faveur des droits de la femme, ont dégénéré. Qu’est-ce qui ne va pas chez l’homme indien ? s’interroge la société.(pour en savoir plus...) 

mardi 25 décembre 2012

Aliaa Magda Elmahdy nue contre le régime islamofasciste des Frères musulmans



Accompagnée par des activistes du groupe Femen, la militante féministe égyptienne Aliaa Magda Elmahdy a manifesté le 20 décembre devant l’ambassade d’Egypte à Stockholm, pour protester contre l’islamisation de son pays. En somme :

- Aliaa Magda Elmahdy ou la Liberté nue guidant les peuples arabes contre la tyrannie islamiste
Résistance à l'islamofascisme : Aliaa Wakar ! Aliaa est la plus grande !
Aliaa Magda Elmahdy ou quand la Liberté et le Courage n'ont pas froid aux yeux.
Aliaa Magda Elmahdy icône libérale mondiale du XXIe siècle.

SILimalikoum mes soeurs

lundi 24 décembre 2012

Joyeuses fêtes à toutes et à tous



Saint Nicolas est sur la paille
Alors 
il vous offre ce qu’il peut...

SILutin du Père Noël au chômage technique


Pour mes lecteurs (plus de photos de la magnifique Bar Refaeli ici) mais aussi pour mes lectrices… avec en bonus (façon de parler) un dernier Père Noel offert par des « amis »…


dimanche 23 décembre 2012

Comme une envie de sentimentalisme natal




Ah les années 80...
leur douceur,
hors de tout réchauffement climatique...

SILsius

samedi 22 décembre 2012

Calendrier maya : histoire d'un malentendu



Grâce à l'enseignement dispensé par mes excellents maîtres en archéologie méso-américaine de l'université de Paris number One, et après des années de recherches, je suis en mesure de vous donner le sens du très mystérieux dernier glyphe du fameux calendrier maya, traduit jusqu'ici par le terme "The End". En fait il fallait lire "tourner svp".

Ah, on me fait savoir en direct que, en plus des quatre lumbagos provoqués par mon hypothèse, il n'y a rien d'écrit sur la face B du calendrier. Pourtant, je suis certain de ce que j'avance...

Eh bien voilà ! Après re-lecture du Codex Peresianus, il apparait que le pauvre scribe chargé de buriner  le susdit calendrier s'est fait choper par les chasseurs de victimes sacrificielles d'une tribu ennemie alors qu'il s'en allait boire une petite bière. Crétins de Mayas !  A quoi ça tient des fois la science et le progrès humain...

SIL de Las Casas

vendredi 21 décembre 2012

Si le monde doit s’effondrer autant s’envoyer en l’air (Apocalypse Now)



Plus que quelques heures pour parler du sujet le plus absurde du moment. Cette fin du monde que de grands dadais occidentaux ont cru lire sur le calendrier de vieux emplumés amérindiens qui pensaient que la Terre est plate et dont la grande spiritualité se caractérisait principalement par la nécessité de trucider leurs congénères par dizaines de milliers histoire de mieux célébrer la vie. Aussi autant parler de tout ça de façon festive et positive…

Donc, alors que le jour se lève chez nous sur une journée aussi grise que banale, du côté de Manhattan, pas mal de New-Yorkais sont actuelement à la recherche d’une bonne occasion de partir en beauté.

« Si je dois partir, autant partir avec fracas » déclare au New York Post Dennis Cintron, 29 ans, barman dans le Lower East Side, concluant sur un « je vais par conséquent me trouver une petite amie de fin du monde« .

Même programme pour le modèle Niki Ghazian (photo) « Si je meurs, je ne veux pas mourir asséchée« . Celle qui s’est rendue mondialement célèbre, en racontant sa nuit avec le footballeur portugais Cristiano Ronaldo, affirme qu’elle assistera à une fête avec des amis du milieu de la mode pour célébrer le réveillon du jour du Jugement dernier et accrocher quelqu’un de « hot ».

« Tout le monde devrait partir avec un sentiment de satisfaction. Si le monde doit s’effondrer, pourquoi se retenir ? » (source)

En voilà une idée qu’elle est bonne…

Rocco SILfredi

jeudi 20 décembre 2012

France/Algérie : la France est plus grande quand elle tend la main que lorsqu’elle se met à genoux



Monsieur le Président, bravo ! Bien joué ! Très finement même. Oui, je vous félicite pour votre discours d’aujourd’hui, déclamé à la tribune du palais des nations d’Alger, et où il s’agissait de préférer « la vérité » aux « excuses ». Historiquement lucide, positif, ouvert, tourné vers l’avenir. Pas grand chose à redire. Une bonne surprise. Je donne 18/20 :

«Nous devons la vérité à tous ceux pour qui notre histoire commune reste douloureuse, blessée, avec des cicatrices qui peinent, 50 ans après, à se refermer», a-t-il affirmé d’emblée. Soit une façon de reconnaître que les victimes, les souffrances et cicatrices ne se trouvent pas que là-bas.

«Pendant 132 ans, l’Algérie a été soumise à un système profondément injuste, brutal et destructeur. Rien ne peut justifier les agressions commises contre la population algérienne. Je reconnais ici les souffrances que le système colonial a infligées au peuple algérien». Passons sur le « destructeur » qui se discute, pour le remercier de parler de «système colonial » bien plus que de la France, vu que de vaillants républicains libéraux français, tels que mon Clemenceau, condamnaient une politique et un système que vantaient des ‘progessistes’ du type Jules Ferry. Merci aussi d’insister sur un « système colonial », forcément condamnable, que nous sommes d’ailleurs les seuls à condamner, et que nous pourrons envoyer au visage des nationalistes algériens qui cherchent à instrumentaliser les Algériens de France pour en faire des colons revanchards, et qui continuent de répandre le désherbant de l’arabisation sur les graines du printemps berbère algérien.

Dans la suite de son discours, avant de parler « d’avenir » et de l’idée « d’une communauté méditerranéenne » autour du couple franco-algérien (qui me fait bien rire mais là n’est pas le débat), le président Hollande a mentionné les massacres de Sétif, bien loin, en effet, de « nos valeurs universelles », mais aussi la quête de vérité « sur la violence, l’injustice, et la torture », qui ne ferme aucune porte et qui permet surtout de faire en sorte que le débat demeure plus historique que politique. Une bien bonne chose en effet.

Bref, la France ne s’est pas mise à genoux. Lucide et constructive, elle tend la main. A l’Algérie de la saisir. Voilà qui est bien joué. Les nationalistes algériens ne s’y sont d’ailleurs pas trompés. Ils maugréent déjà dans les couloirs de leur parlement, réclamant plus, que la France se mette à genoux, chose quelle ne fera pas, même pour se mettre à la hauteur de petits esprits frappeurs…

ClemenSIL


mercredi 19 décembre 2012

Le harcèlement sexuel au féminin



Histoire de préparer la future jurisprudence attenante aux nouvelles dispositions en matière de harcèlement sexuel, j’ai décidé de nourrir ce thème avec l’histoire que m’a rapporté un proche au cours d’une discussion sur le sujet.

En effet, ayant de plus en plus de mal à dissimuler les sentiments que lui inspiraient cette question, ce proche finit par m’indiquer qu’il est lui même victime d’harcèlement sexuel. Non pas d’un harcèlement comme il les aime, ou plutôt contre lequel il n’a rien, les avances même appuyées ne l’ayant jamais rebuté en application de l’adage « il vaut mieux faire envie que pitié », mais d’un harcèlement particulièrement pervers.

Une cinglée se permet d’appeler sa femme sur son portable pour lui dire qu’il en aimerait une autre, ce qui n’a pas manqué, comme on peut l’imaginer, de semer un trouble certain aussi bien dans la tête de son épouse que dans le foyer. 

Décontenancé par une telle révélation, je commence par le taquiner : oh toi, tu as frayé avec une jalouse et maintenant, elle te poursuit. « Même pas ! » me dit-il, avant de poursuive en indiquant «  je ne suis certes pas un père la vertu, et j’avoue aimer les femmes, mais tu me connais, je ne suis pas pour autant du genre à faire n’importe quoi, à risquer de faire souffrir les gens que j’aime sans état d’âmes, sans oublier que pour envisager d’aller voir en dehors du nid conjugal, il faudrait que la magie d’une éventuelle rencontre soit particulièrement puissante, ce qui est une chose extrêmement rare ». 

Comment expliques-tu ça alors ?  Me permets-je. « Je ne me l’explique pas vraiment » me dit-il. « La seule fois où j’ai entendu parler de ce genre d’histoires c’était au lycée lorsqu’une greluche avait voulu piquer le copain d’une fille en racontant n’importe quoi à droite, à gauche, et surtout à celle-ci ».

Il est vrai que c’est là une technique de harcèlement typiquement de gamine que l’on retrouve parfois à l’âge adulte chez certaines femmes particulièrement  immatures. Au lieu d’avoir le courage d’avouer son désir ou ses sentiments à l’être aimé et voir si quelque chose est possible, ce genre d’idiote fout la merde dans l’espoir de tirer un bénéfice des pots cassés… 

« Cela peut être ça » m’interrompt-il, « mais aussi une nana qui me déteste pour une raison absconse et qui pense ainsi rendre service à ma femme, ou une grosse frustrée qui compense sa misérable vie de merde en cherchant à contrôler celle des autres, et qui oublie surtout qu’elle provoque de la souffrance chez des gens bien réels, chez toute une famille,depuis les parents jusqu’aux enfants qui en subissent les contrecoups émotionnels. »

Je lui demande alors s’il a une idée d’où cela peut venir. Il me répond que sans entrer dans les détails, vu certains éléments dont l’autre givrée a parlé à sa femme, il est fort probable que cela vienne de son lieu de travail. « Génial n’est-ce pas ? Rien de tel pour aller travailler détendu, pour ne pas verser dans la parano, te demandant qui peut bien commettre une saloperie pareille, te harceler d’une façon aussi fourbe que lâche. »

Lui demandant ce qu’il compte faire, il me dit « si j’attrape la pouffiasse qui se permet ce genre de choses, je la traine en justice pour harcèlement, et si ce n’est pas possible, je transforme sa vie en véritable enfer. Que l’on s’en prenne à moi ne m’impressionne pas plus que ça. Par contre, s’en prendre à ma famille est un motif de guerre totale. Par contre je ne sais pas trop comment m’y prendre pour la coincer. »

C’est là que je lui ai conseille la technique du « vieux chat du samouraï » (je vous la raconterai un de ces jours). En résumé, au lieu de se fatiguer à courir derrière ou bien de rentrer dans son jeu pervers, il s’agit de se montrer patient. Faire semblant de dormir tout en laissant la souri s’approcher de plus en plus près, jusqu’à ce qu’elle commette l’erreur qui lui sera fatale. Ce genre de malades finit toujours par commettre une erreur. Ce n’est qu’une question de temps...

Anjin Silliam Adams

mardi 18 décembre 2012

Obama : un président à l’agenda overbooké



Et bien voilà ! Chaque chose en son temps. Tout arrive à point à qui sait attendre…

John Boehner, le président républicain de la Chambre des representants, qui se plaignait de ne pas pouvoir rencontrer le président Barack Obama afin de poursuivre les negociations budgétaires, a enfin eu droit à son petit tête à tête de 45 minutes, hier, à la Maison Blanche.

C’est qu’il pestait comme un beau diable, le républicain. Comment cela se fait-il que je n’ai été reçu qu’une seule fois par le président depuis le début des négociations et ce alors que nous nous dirigeons droit sur la falaise budgétaire ?

Visiblement, le chef de l’Assemblée américaine n’arrive pas à comprendre que le président Obama puisse avoir d’autres priorités qu’économiques et budgétaires pour le pays. Encore un qui ne comprend rien !

Pour sa gouverne, depuis la fin novembre, le président Obama a dû recevoir Psy, le chanteur gnangnan-style à la mode, s’est imposé 3 stages de golf, et a organisé plus d’une vingtaine de fêtes et receptions diverses à la Maison Blanche.

Il comprend mieux, maintenant, les priorités du président américain ou toujours pas ?

John Portuguese SIL-lips

lundi 17 décembre 2012

L’empathie en toc d’Obama



Au-delà de l’absence de retenue médiatique quelque peu suspecte, comment prendre au sérieux ces larmes qu’Obama a l’habitude d’essuyer avec son majeur. Quelle belle micro-expression. Celle d’un doigt d’honneur à la décence et pas seulement…

Cal SILightman 


dimanche 16 décembre 2012

Résilience




"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort ; 
Se redresser un peu plus haut... "


samedi 15 décembre 2012

La fin du Monde…



Voilà à quoi ressemble la fin du Monde… quand un taré numéro lambda (que le nom de cette aberration humaine soit voué à l’oubli) plonge la vie de familles entières dans le néant…

1) Newtown : d’après un bilan encore provisoire, vingt-sept personnes, dont au moins dix-huit enfants, ont été tuées par un forcené qui a fait irruption dans une école primaire du Connecticut.

2) Le drame de l’école de Newtown s’inscrit dans une longue liste d’événements similaires qui ont ensanglanté l’histoire des États-Unis. Pour en savoir plus



vendredi 14 décembre 2012

De l’incompétence des Mayas en matière de prévisions apocalyptiques



Désolé de refroidir les ardeurs millénaristes de certains, mais si ces crétins de Mayas avaient été un tant soit peu doués en matière de prévisions de fin du monde, ils auraient noté sur leur calendrier, suffisamment en avance pour s’y préparer ou déménager, la date du début du réchauffement climatique qui, il y a quatorze siècles, et sans que notre industrie capitaliste y soit pour quoi que ce soit, a participé au déclin fatal de leur civilisation.

Mieux encore, ils auraient souligné en rouge-sang la date du 12 octobre 1492. Celle qui a marqué notre arrivée sur leur continent et avec nous, la fin d’un ancien monde amérindien.

Par conséquent, pas la peine de faire de bêtises ou de vider votre compte épargne, même si l’abaissement du taux du livret A vous y encourage par ailleurs….

Lire aussi : « 21/12/2012 : terminus tout le monde descend ! » par Sébastien Le Fol

SILgmund

jeudi 13 décembre 2012

X-37B : bienvenus dans l’ère des drones spatiaux



Avec les avancées de la robotique, avancées qui font craindre déjà à des gens très sérieux la possibilité d’une guerre de type Terminator opposant humains et robots, ces derniers volent de succès en succès en matière de conquête spatiale.

En effet, pendant que Curiosity poursuit son exploration de la planète Mars, l’U.S Air FOrce lançait hier depuis Cap Canaveral son de moins-en-moins top-secret drone spatial, baptisé X-37B.

Cette sorte de navette miniature (25% de la taille de l’ancienne navette spatiale) bien plus facile à lancer puisque ne nécessitant qu’une fusée de type Atlas V, semble promise à un brillant avenir pour l’exploration comme pour la future guerre des étoiles. Elle semble déjà être le parfait outil pour des missions d’espionnage.(source)

Que tout cela est exaltant ! Plutôt qu’une guerre humains-robots, je me plais à imaginer, d’ici deux trois décennies, des modules-autonomes industriels-robotisés qui s’en iront, telle une troupe de pionniers, explorer puis extraire des matériaux rares ou précieux dans la ceinture d’astéroïdes et ailleurs… mais aussi préparer et installer les futures bases humaines dans tous les coins intéressants de notre système solaire.

Tout comme j’entends d’ici, une nouvelle fois les dernières paroles du robot Roy Batty du film Blade runner : « J’ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire. De grands vaisseaux de combat en feu surgissant de l’épaule d’Orion. J’ai vu des rayons cosmiques fabuleux briller dans l’ombre de la porte de Tannhäuser. Tous ces moments se perdront dans l’oubli comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir. »

Han SILo


mercredi 12 décembre 2012

Obama 2016 : après le père Barack, la mère Michelle ?



Visiblement, l’acteur Samuel L. Jackson n’est pas le seul à souhaiter voir Michelle Obama reprendre l’actuel fauteuil de Barack à la Maison Blanche…

L’acteur américain dans un entretien accordé à Newsweek a en effet qualifié Michelle Obama de « Superwoman« , ajoutant (drogué ou pas, nous ne le saurons pas) « que ne peut-elle faire ? Elle peut aussi bien être à la Cour suprême qu’à la Maison Blanche. Elle fait l’histoire et elle continuera à faire l’histoire parce qu’elle est incroyablement intelligente« .

Il est rejoint dans ce souhait par le député démocrate de Caroline du Sud, James Clyburn. »J’adorerais la voir s’impliquer plus en politique parce qu’elle serait une véritable bouffée d’air frais à Washington DC. Elle est honnête et franche, ce qui n’est pas ce que vous voyez le plus à Washington. Elle est exactement ce qu’il nous faut ici. » (source : The Daily Beast)

Bref, Hillary Clinton a du souci à se faire… et nous aussi ^^

John Portuguese SIL-lips

mardi 11 décembre 2012

Holodomor : les délires « exclusifs » de François Desouche-vermoulue



Chez François Desouche-vermoulue, ils ont bien raison de pomper tout ce que d’autres médias peuvent produire d’intéressant. Pour la bonne raison que dès que ces bons à-rien-de-bon se mettent à produire un truc, ça sent tout de suite le vermoulu. Encore que là aussi, ils ne font finalement que reprendre les travaux d’un historien russe, Boris Borisov, qui cherche à minimiser le génocide par famine perpétré sur la population ukrainienne par le pouvoir soviétique dans les années 30, « l’holodomor » (au passage, vous vous êtes emmêlés les pinceaux dans le titre de votre machin, tas de nazes) en tentant d’expliquer que les Américains ont fait pareil à la même époque. Comment font-ils (Borisov et nos Desouche-vermoulue) ?

Par extrapolations statistiques et corruption de la pensée puisqu’ils cherchent à confondre la famine intentionnelle et organisée des Ukrainiens par les Soviétiques et les possibles victimes de la misère américaine, Staline valant alors Roosevelt. Mais la corruption ne s’arrête pas là.

S’appuyant sur le massacre d’Indiens d’Amérique et une famine en Inde dont l’empire britannique n’aurait pas protégé la population, ils tentent de faire croire que les Anglo-saxons ont de toute façon l’habitude de faire disparaitre les populations dont ils veulent les terres. De là à faire la même chose afin que des riches puissent récupérer les terres des pauvres et que ces mêmes pauvres ne puissent pas bénéficier de certains régimes sociaux mis en place à l’époque, il n’y a plus qu’un petit pas à franchir…

Notez tout de même qu’ils ne sont pas encore totalement sûrs de leurs délires puisque la véritable vérité vraie ne viendra que lorsque l’empire anglo-saxon-américain s’effondrera et que l’on pourra enfin se pencher sur les statistiques que l’empire a fait disparaitre :DP’tain qu’ils sont cons !


A ne pas rater : la prochaine fois, François Desouche-vermoulue, nous expliquera en exclusivité galactique que le mildiou à l’origine de la grande famine irlandaise a été fabriqué dans les premiers laboratoires agroalimentaires secrets de l’Empire dans le but de pousser les Irlandais à l’exil et à l’occupation des terres indiennes dans l’Illinois, mais aussi dans le but de faire de l’Irlande, un siècle et demi plus tard, un paradis fiscal à la botte de l’empire financier judéo-anglo-saxon…

SILgmund

lundi 10 décembre 2012

Nuremberg style à Gaza



Près de 100 000 affidés du Hamas se sont rassemblés ce samedi 8 décembre 2012, sur la place de la Katiba, dans la ville de Gaza, pour assister aux célébrations du vingt-cinquième anniversaire de la création du Hamas, en présence du chef en exil du mouvement islamonazi, Khaled Mechaal.

Le M75 que l’on voir au premier plan marque une réplique géante des roquettes chéries du Hamas. Ben oui ! Ce genre d’impuissants adorent ériger des maquettes en carton-pâte de petits zizis géants dans le but d’impressionner les foules…

Alors ! certes, ça a moins de gueule que les rassemblements organisés par les nazis à Nuremberg. Cela ressemble bien plus au regroupement de la très crasseuse armée constituée de Orques, appartenant au sorcier Saroumane dans le Seigneur des Anneaux. Cependant l’esprit est le même…

SILomon



dimanche 9 décembre 2012

Psy : Gangnam ou Mongol Style




Non le « mongol style » du titre n’est pas qu’une méchante et très facile facilité de langage. Je rappellerai en effet que, famille linguistique ouralo-altaïque oblige, le coréen est bien plus proche du mongol que le français du hongrois, pour la très bonne raison qu’il est tout aussi proche du hongrois lui aussi, du moins à première ouïe, étant donnée qu’à première vue, je vous l’accorde, le Français est plus proche du Hongrois. Mais je sens que je vous perds à travers cette minute culturelle…

Pour revenir à la chanson et au clip Gangnam Style , qui met en avant Psy, un rappeur parodique de Corée du Sud, celle-ci met en surchauffe ma cervelle, et pas seulement la partie reptilienne lorsque soumise aux déhanchés des jolies petites Coréennes du clip.

Mon aire cérébrale chargée de la mémoire auditive est toute perturbée.

En fait, quand j’écoute ce titre j’ai l’impression d’en reconnaître une dizaine d’autres parfaitement entremêlés, que j’ai sur le bout de la langue, sans parvenir à les déglutir. Aussi avis aux spécialistes…

Sinon, niveau K-pop (pop coréenne), ne m’en veuillez pas mais voilà dix ans maintenant que je demeure fidèle à BoA :


samedi 8 décembre 2012

Psy : du gangnam style au scandale aux USA



Obama qui comptait surfer sur la vague du gangnam style du rappeur sud-coréen Psy, aka Park Jae-sang, dont le clip approche le milliard de visionnages sur Youtube, en l’invitant pour Noel à la Maison Blanche, va peut-être devoir y réfléchir à deux fois.

Viennent en effet de faire surface les paroles d’une chanson, « dear American », datant d’il y a 8 ans, et chantée à l’occasion d’un concert organisé afin de protester contre l’intervention américaine en Irak (source):

« Tuez ces putains de Yankees qui ont torturé des prisonniers irakiens… Tuez ces putains de Yankees qui ont ordonné de les torturer… Tuez leurs filles, mères, belles-filles et pères… Tuez-les doucement et douloureusement. »

A l’évidence, ce mauvais Psy avait oublié que son pays devait sa liberté à ces mêmes Yankees qui ont fait face à la tyrannie rouge comme ils ont fait face à la tyrannie baasiste d’Irak.

Un oubli réparé par son équipe marketing, vu qu’il vient de se fendre d’un petit mot d’excuses à l’adresse du public américain :

"En tant que sud-coréen qui a fait ses études aux États-Unis et y a vécu pendant une partie très importante de ma vie, je comprends les sacrifices des militaires américains pour protéger la liberté et la démocratie dans mon pays et dans le monde. La chanson – vieille de huit ans – faisait partie d’une réaction très émotive à la guerre en Irak et à la mort de deux innocents civils coréens, mais aussi d’un sentiment anti-guerre global partagée par beaucoup de personnes dans le monde à cette époque…"

Psil

vendredi 7 décembre 2012

Moyen-Orient : qui est David et qui est Goliath ?



Ci-dessous : la carte du monde juif (en bleu) et la carte du monde arabe (en vert).

Que mes amis Amazighs daignent m'excuser, mais faute de se libérer de cette carte autrement que par du sacrifice de poètes, m'est avis qu'ils ont vocation à demeurer coincés encore longtemps dans ce monde arabo-musulman qui a voulu et qui cherche encore à les faire disparaitre...


Cela étant dit, j'espère que l'on pourra fêter bientôt la sortie des territoires kurdes de ce monde-là...


SILomon



jeudi 6 décembre 2012

I want my money back !



1) Lundi soir, les proches de Jacques Chirac organisaient une fête d’anniversaire pour ses 80 ans dans l’enceinte du Conseil constitutionnel. 

J’aimerais bien savoir si cette petite sauterie privée a été payée avec mon pognon, auquel cas j’exige un petit crédit d’impôts correspondant à la somme en question sur ma contribution 2013. C’est que ça commence à bien faire toutes ces largesses privées avec notre argent public. (source)

2) Au passage, je ne suis pas du tout d’accord sur le fait que notre Europe verse 325 millions de dollars par an au gouvernement nationaliste antisémite et corrompu qui administre certains territoires de Cisjordanie. C’est que je ne travaille pas pour nourrir la bête immonde terroriste, moi ! Aussi, I want my money back !

Par contre je félicite les représentants républicains au Congrès américain qui menacent de prolonger le blocage d’une aide de 200 millions de dollars aux Palestiniens de Cisjordanie, en dépit du feu vert de l’Administration Obama. (source)

ClemenSIL


mercredi 5 décembre 2012

Israël : Obama, un ami qui vous veut du bien…



Bon, le coup de couteau dans le dos d’Israel et largement exagéré. Après tout Obama a affirmé plus d’une fois, y compris devant des représentants de la communauté américaine juive, qu’il était favorable à la création d’un Etat palestinien reposant sur les frontières d’avant la guerre de 1967 (entérinant ainsi ce merveilleux principe arabe ‘je déclenche la guerre, je la perds, mais je gagne quand même’).

On peut même dire que cela fait partie des deux thèmes, avec sa Sécurité Sociale pour tous, grâce auxquels il compte entrer dans l’histoire, et ce quel qu’en soit le prix (un Obamacare qui participe à l’affaiblissement de la grandeur économique américaine, et un Palestistan qui participera au pourrissement du quotidien israélien).

L’hypocrisie réside dans la méthode. Comment faire dans un pays majoritairement (57% contre) contre la création d’un pseudo État palestinien, et qui considère Israël comme l’un de ses principaux alliés, pour favoriser la création de cet État ? Simple !

Affirmez que vous voterez contre la résolution de l’ONU, jugeant celle-ci contreproductive, tout en ne mettant aucune pression diplomatique sur ceux qui comptent voter « pour ». Laissez faire et savourez même cette initiative dans votre for intérieur…

Extrapolations de ma part. Sans doute… sans doute… encore que d'aucuns semblent partager mon point de vue en Israel...

SILomon

mardi 4 décembre 2012

Egypte : Mohamed Morsi et ses S.A.



(Manifestant brandissant un panneau place Tahrir, vendredi dernier, indiquant « non au dictateur »)

Quand Mohamed Morsi et ses Frères musulmans envoient leurs Sections d’Assaut cogner les manifestants et agresser sexuellement les manifestantes.

Selon des militants anti-Morsi, le parti des Frères musulmans, au pouvoir en Egypte, payent des gangs de voyous pour qu’ils tabassent les hommes et agressent sexuellement les femmes qui protestent au Caire sur la place Tahrir contre le président Mohamed Morsi.

Ils affirment qu’il y aurait eu près de 20 attaques de ce genre au cours des 10 derniers jours (Dailymail)…

Et ce n’est qu’un début. Bientôt, ils auront droit à des méthodes de SS, celles que l’on voit à l’oeuvre en Iran quand la population se révolte contre le régime islamofascite des mollahs : les BaSSidji tirent au hasard sur la foule

SILimalikoum 

lundi 3 décembre 2012

Pendant qu’Obama fait du tourisme, Hillary préside…



Pendant que Barack Obama fait du tourisme quasi-sexuel en Asie du sud-Est, avec plus ou moins de succès, Hillary Clinton préside à la manœuvre diplomatique et fait avancer son agenda.

En effet d’aucuns ont fait remarquer que la militante des droits de l’homme, Aung San Suu Kyi, n’a que peu apprécié l’accolade forcée que lui reservait le président américain, ce genre d’effusions sentimentales mettant les Birmans fort mal à l’aise.

Ce qui explique peut-être la salutation servie à la suite de sa visite birmane par Bun Rany, l’épouse du Premier ministre du Cambodge, Hun Sen. Celle-ci a mis une telle distance protocolaire entre elle et le Hugger-in-chief qu’elle lui a servi le salut que l’on réserve d’ordinaire aux domestiques. Selon d’autres sources, il s’agissait en fait de lui faire payer un entretien tendu avec son époux au sujet des droits de l’Homme.

Pendant ce temps-là, temps marqués par moult conflits, Hillary Clinton multiplie les déplacements officiels pour d’évidentes raisons diplomatiques, mais aussi, sans doute, afin de travailler sa stature de future présidentiable.

Malgré ses 65 ans et le fait qu’elle élude systématiquement toute question portant sur ses futures ambitions, des sondages la créditent de fortes probabilités de succès dans le cadre d’une course à l’investiture.

Sans compter que d’après Gail Collins, éditorialiste au New York Times, Hillary Clinton serait probablement le candidat le mieux préparé de l’histoire américaine : celui qui a vécu à la Maison Blanche, a siégé au Sénat des États-Unis, et qui connait pratiquement tout les chefs d’Etat dans le monde.

Alors après le premier président noir, l’Amérique se laissera-t-elle tenter par une présidence féminine ? Affaire à suivre… de près…

John Portuguese SIL-lips