dimanche 31 mars 2013

Comme une envie de sentimentalisme très Cantique des cantiques


Voici une très belle interprétation du Cantique des cantiques qui nous est offerte par Alain Bashung et Chloé Mons...

SILomon

samedi 30 mars 2013

Multiculturalisme : chasse aux œufs de Pâques ou de burques, je ne sais plus


Ce matin, dans le jardin municipal le plus central de la ville, notre très gentil maire de gauche organisa avec notre pognon une chasse aux œufs de Pâques géante pour tous les gamins de la ville, avec navettes, et tout, et tout, chargées d'aller récupérer les gosses d'assistés chroniques, pour ne pas dire en stade terminal. 

Les miens sont de la partie. Après tout, même si la file d'attente s'avère très soviétique, vu que je paye sans le vouloir, il n'y a pas de raison que l'on n'y participe pas. Le temps passe…

Mes filles reviennent les bras chargés de petits œufs dûment calibrés par nos bureaucrates bruxellois. Mon fiston, quant à lui, me revient avec ça, une grosse emburquanée qu’il a prise pour un immense œuf magique fourré à la praline. Que voulez-vous, en plus d’une imagination débordante, il a toujours eu les yeux plus gros que le ventre, celui-là ! 

NaSILreddin Hodja

vendredi 29 mars 2013

Est-ce Hollande qui va droit sur l'iceberg ou bien l'iceberg qui va droit sur Hollande ?


Histoire de se montrer un peu moins critique que d’habitude, à quelques heures de son intervention télévisée, et si on envisageait le fait que le président Hollande puisse réussir un double exploit.

Celui de parvenir à éloigner un peu (suffisamment, il est bien trop tôt pour le dire) le paquebot France de l’iceberg économique qui se trouve droit devant, par le biais d’une politique de baisse des dépenses étatiques et sociales d’une ampleur inédite.

Et celui de parvenir à se prendre l’iceberg populaire en pleine tête, du fait d’avoir menti comme un arracheur de dents, faute d’expliquer suffisamment bien sa politique, tout en confiant la conduite de cette même politique à des nigauds incapables d’expliquer ce qu’ils font puisque infoutus d’entraver quoi que ce soit au sens même de la politique qu’ils seraient chargés de mettre en œuvre.

Admirez, notamment, à quel point ils pédalent tous plus les uns que les autres dans la mélasse dogmatique social-étatiste et comment le Premier ministre se planque merveilleusement bien au fond de son hôtel de Matignon. Une vraie marmotte…

SILusitania 

jeudi 28 mars 2013

Occident-Islam : la guerre des ventres n’aura pas lieu


En 1974, à la tribune de l’ONU, le président national-socialiste algérien, Houari Boumédiène, se lançait dans une diatribe imperialisto-tiersmondiste : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire ».

Un discours qui a suffisamment plu aux nationalistes et autre islamistes arabes pour constituer encore aujourd’hui une très "sérieuse" base de « travail ». Mouammar Kadhafi ne déclara-t-il pas 25 ans plus tard à Tombouctou que « Sans épée, sans fusil, les 50 millions de musulmans en Europe la transformeront bientôt en continent musulman ! ». Les Frères musulmans ne continuent-ils pas de caresser un tel projet ?

De quoi justifier un certain nombre de craintes dans notre vieille Europe face aux changements démographiques mais aussi politico-religieux actuellement à l’œuvre chez nous.

C’est dans ce contexte que j’ai le plaisir de vous annoncer une bonne nouvelle. La guerre des ventres n’aura sans doute pas lieu.

Selon de récentes recherches produites par Nicholas Eberstadt, un démographe de l’American Enterprise Institute, le monde musulman connaitrait une aussi rapide que violente chute de la fécondité. « Quelque chose de vraiment énorme est en cours, et pratiquement personne ne l’a remarqué, même dans le monde arabe » affirme Eberstadt.

En effet, celui-ci a constaté que dans 49 pays majoritairement musulmans, les taux de fécondité ont baissé en moyenne de 41% entre 1975-80 et 2005-10, comparativement à une baisse de 33% pour le monde dans son ensemble.

Des baisses de 60% ayant même été relevées ces trois dernières décennies aux Émirats arabes unis, en Algérie, au Bangladesh, Tunisie, Libye, Albanie, Qatar et au Koweït.

L’Iran enregistrant quant à lui une baisse record de 70% en 30 ans. Baisse de la fécondité qualifiée par Eberstadt « de plus rapide dans toute l’histoire humaine ». En 2000, le taux de fécondité de l’Iran était tombé à deux naissances par femme, soit au-dessous du niveau nécessaire pour remplacer la population actuelle. En 2013 c’est encore pire, plaçant le pays aux portes du déclin démographique.

Alors certes, la population des pays musulmans est encore en hausse, et aussi très jeune. Cependant si les tendances actuelles se poursuivent, cette croissance ne durera pas longtemps. Se posera même très vite un grave problème aux sociétés musulmanes. Celui de subvenir aux besoins d’une population grisonnante dans des sociétés à faible revenu.

Conclusion, avec une maitrise des flux migratoires en provenance de ces pays, non seulement les nationalistes et islamistes arabes ne conquerront pas nos nations, mais ils parviendront surtout à détruire les leurs. Grosse déprime en perspective pour ces dinosaures… mais aussi un impératif.

Que la jeunesse arabe daigne se débarrasser au plus vite de tous ces fossiles inutiles faute de quoi leur avenir s’annoncera particulièrement sombre…

SILidim le Magnifique

mercredi 27 mars 2013

Ce qui a coulé Chypre : les idées du Front de Gauche…


Jean-Luc Melenchon peut eructer autant qu’il veut et tenter d’expliquer aux gogos-gauchos que la méchante finance internationale veut la peau du peuple chypriote, rien n’y fait ! Les faits sont là. Ce sont ses amis au pouvoir à Chypre depuis 2001 qui ont coulé l’économie de l’île.

En effet, lorsque la coalition de gauche remporte les législatives de 2001 et la présidentielle de 2003, Chypre connaît une certaine prospérité économique grâce à ses secteurs des services financiers et touristiques, qui lui octroient des taux de croissance et de chômage proches des 4%.

Or, non contents de ne rien faire pendant ces années fastes pour tenter de remédier à l’absence d’industrie et par conséquent au déficit commercial de l’île, mais aussi de préparer l’avenir de Chypre en engageant les réformes structurelles réclamées pourtant par Bruxelles, le gouvernement socialo-communiste de l’île s’est contenté de laisser filer les dépenses d’un secteur public pléthorique et les déséquilibres budgétaires.

Moralité lorsque la crise du secteur financier frappe en 2008, l’île se trouve sans le moindre paratonnerre pour faire face à cette très foudroyante crise.

Crise qui ne s’est pas arrangée, loin d’en faut, avec l’élection en février 2008 du seul président communiste de l’Union Européenne, Dimítris Khristófias, dont l’election avait été accueillie avec joie par le Parti de la gauche européenne, celui justement de Jean-Luc Melenchonias.

Conclusion, non seulement les amis chypriotes de Jean-Luc n’ont rien fait pour éviter la crise mais pire leurs idées et mesures n’ont fait que l’aggraver. Ces gens-là sont donc aussi inutiles que dangereux mais surtout totalement irresponsables, incapables qu’ils sont d’assumer un bilan calamiteux après plus de dix ans de pouvoir…

SILalutte finale

mardi 26 mars 2013

Un peu d’Amour pour Pessah : « comme un lis au milieu des épines, telle est mon amie… »


Quel est le but de la Vie. La Conscience ? La Conscience seule, tout seul. Pour quoi faire ? Pour aimer ! L’objectif de la Vie est d’aimer. Aimer avec quoi ? Avec un cœur à l’abri de sa cuirasse thoracique. Pas seulement ! Aimer comme le fait le dieu d’Israël. Car en hébreux, on aime avec les entrailles, avec ce qu’il y a de plus fragile, de plus vulnérable.

On aime comme on désire. On aime comme on sème, comme on attend, comme on goûte. On aime comme on frémit, comme on tressaille. Avec ces mêmes entrailles qui se tordent, qui se nouent, qui se plient, qui se dressent, qui saignent et qui accouchent.

C’est sans doute à cause de la complexité de ce mystère qu’est l’amour, que le Cantique des cantiques attendra le Ier siècle de notre ère pour intégrer le canon biblique. 

Un mystère qui demeure puisque ce chant d’amour s’interprète tantôt comme l’amour du Christ pour son Eglise, celui d’une jeune fille pour son futur époux, ou bien encore, telle l’interprétation donnée par Rabbi Akiba, comme une déclaration d’amour symbolique entre le dieu d’Israël et son peuple. 

Or tout comme ceux qui sont à l’origine de la foi chrétienne, tout comme nos frères aînés dans cette foi, j’aime avec mes entrailles. Dans cet amour, j’aime aussi Israël comme on désire, comme on sème, comme on attend et comme on souffre…

« Tu es belle mon amie, comme Thirsta, agréable comme Jérusalem, mais terrible comme les troupes sous leurs bannières.

Détourne de moi tes yeux, car ils me troublent. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, suspendues aux flancs de Galaad. Tes dents sont comme un troupeau de brebis, qui remontent de l’abreuvoir ; Toutes portent des jumeaux ; Aucune d’elle n’est stérile. Ta joue est comme une moitié de grenade.

Derrière ton voile, il y a soixante reines, quatre-vingts concubines, et des jeunes filles sans nombre. Une seule est ma colombe, ma parfaite ; Elle est l’unique de sa mère, la préférée de celle qui lui donna le jour. Les jeunes filles la voient et la disent heureuse. Les reines et les concubines aussi et la louent. Qui est celle qui apparaît comme l’aurore, belle comme la lune, pure comme le soleil, mais terrible comme des troupes sous leurs bannières
 » Ca 6:4

SILomon

lundi 25 mars 2013

Une journée "normale" en Hollandie


1) Manif pour tous : hier, lors de la manifestation contre le mariage gay, certains manifestants ont reçu des jets de gaz lacrymogène en cherchant à forcer les cordons de CRS et à accéder aux Champs-Elysées. Ce matin la gauche et ses cohortes de gauchos défendent les CRS ainsi que l’utilisation des gaz lacrymogènes « contre des militants fascistes » pour ne pas dire de terribles terroristes d’extrême droite (en gros quelques vieux, des enfants et leurs parents, des élus de droite et même la pauvre Christine Boutin du parti Chrétien Démocrate atteinte par les vapeurs chlorobenzoïques). En apprenant cette nouvelle passion de la gauche pour les CRS et la lacrymo, je me sers du petit lait. Au petit-déjeuner c’est encore meilleur.

2) Le Front National a failli remporter une législative partielle dans l’Oise, le tout sous un gouvernement que l'on ne peut pas accuser de laisser libre cours à la parole xénophobe, tout ça, tout ça : en observant ce matin la mine de certains journalistes et autres commentateurs autorisés j’ai cru percevoir une pointe de crainte et comme un ton qui baisse sérieusement face à la poussée de Marine Le Pen. Et moi de me dire ‘voici bientôt venu le temps ou MLP sera de plus en plus courtisée par des medias sentant le vent tourner’.

3) 2000 CDI supplémentaires au pôle emploi : tout en mangeant mon sandwich de midi, j’apprends que Jean-Marc Ayrault créera 2000 CDI chez Pôle emploi afin de faire face à l’explosion du chômage. Des CDI ? Couac, me dis-je. Admettre que la gestion du chômage se fera à durée indeterminée n’est-ce pas un terrible aveu de faiblesse ? N’aurait-il pas dû annoncer plutôt, la création de 2000 CDD ?

SILactel

dimanche 24 mars 2013

Comme une envie de sentimentalisme très "depeche mode"



A l'occasion de la sortie du nouvel album (rhââââ, quel bonheur) "Delta Machine" des Depeche Mode, voici « Somebody », l’unique balade de ce groupe d'un temps que les moins de vingts ans ne pouvaient pas connaitre avant leur grand retour, le tout dans une version remix 2008, toujours pour les moins de vingt ans. 

Traduction, pour ces messieurs dames, d’un texte qui, au delà du joli prélude, en demande un peu beaucoup quand même, voire même des choses contradictoires. Ah l’Amour :

" Je veux quelqu'un pour partager, partager le reste de ma vie, partager mes pensées les plus secrètes, mes détails les plus intimes. Quelqu'un qui restera à mes côtés, et qui m'apportera son soutien, et qui en retour, bénéficiera de tout le mien.

Elle m'écoutera lorsque je voudrais parler, du monde dans lequel nous vivons, et de la vie en général. Bien que mes points de vue puissent être faux, voire même dénaturés, elle m'écoutera jusqu'au bout, sans être facilement convaincue par ma façon de penser. En fait, elle sera souvent en désaccord, mais au bout du compte, elle me comprendra.

Je veux quelqu'un qui prenne soin de moi passionnément, à chaque pensée et à chaque souffle ; quelqu'un qui m'aide à voir les choses différemment ; toutes ces choses que je déteste, je les aimerai presque.

Je ne veux être attaché aux lacets de personne. J'essaie en général d'éviter
ce genre de choses. Mais quand je serais endormi, je veux quelqu'un qui m'entoure de ses bras, et qui m'embrasse tendrement.

Bien que ces choses-là me rendent malade, dans un cas comme celui-là, je crois que je me laisserais tenter
."

samedi 23 mars 2013

N’oublie pas qui t’a fait juge


Dans la série : Judge Redd, «l’Etat de droit c’est moi» (magistrarchie absolue de droit romain)

Tout républicain libéral digne de ce nom se doit de chérir la stricte séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice et le fait que personne ne soit à l’abri de poursuites judiciaires, y compris un ancien président de la république.

C’est pour cette raison que je ne hurlerai pas au scandale devant la mise en examen de Nicolas Sarkozy, même si je n’oublie pas les très étranges appels, venant de certains candidats de gauche, à commencer par le juge Joly, à ce que le candidat Sarkozy soit battu pour qu’il puisse être traduit en justice, un peu comme si le verdict était déjà rendu et la chasse à l’homme le principal point de leur programme. Voilà au moins une promesse de tenue…

Toutes ces belles paroles étant dites, il y a par contre une chose qui me chagrine. La réaction d’un certain nombre de magistrats devant les critiques formulées sans ambages par Henri Guaino à l’endroit du juge (pas) Gentil en charge des poursuites contre Nicolas Sarkoy : « Je conteste la façon dont il fait son travail (…), je la trouve indigne, je trouve qu’il a déshonoré un homme, les institutions, la justice ».

Ces messieurs n’ont pas du tout apprécié, s’estimant même en droit de lancer des poursuites à l’encontre d’Henri Guaino. Comme c’est méprisable ! Pourquoi ?

Pour quelles raisons, les magistrats s’estimeraient-ils au-dessus de tout et de tous, s’arrogeraient-ils un privilège de lèse majesté, un magistère de droit divin. Pour quelles raisons, ces messieurs dépourvus de mandat populaire direct, seraient-ils dispensés de toute critique alors que parallèlement, les hommes politiques, élus du peuple y compris, peuvent subir toutes les diatribes, insultes et avanies ?

Parce qu’il ne faudrait pas que leurs décisions puissent être entachées du moindre soupçon. Et alors ? Leurs décisions sont-elles à ce point fragiles qu’elles ne doivent pas être chatouillées. Quel toupet !

Messieurs dames du pouvoir judiciaire, n’oubliez que vous détenez un pouvoir tout bonnement exorbitant, celui de pouvoir priver des gens de leur liberté. Et rien que pour cette raison, non seulement vous devez des comptes au peuple dont vous détenez votre pouvoir, mais surtout vous vous devez d’accepter la critique et pourquoi pas l’invective, à plus forte raison quand ces critiques proviennent d’élus du peuple détenant une légitimité tout sauf moins grande que la votre.

De toute façon, en quoi la critique même véhémente vous enlèverait une once de votre pouvoir, en quoi la critique est une pression ? Non, cela ne fait que vous rappeler un peu de qui vous le tenez. ‘N’oublie pas qui t’as fait juge’. D’ailleurs, pour tout vous dire, je ne suis pas satisfait de votre mode de nomination ou de contrôle.

Dans l’absolu je préfèrerais le mode électif à l’américaine. Cependant d’un aspect plus français, j’opterais bien pour une petite assemblée de magistrats élus par le peuple, contrôlant le pouvoir judiciaire, symbolisant son indépendance, et rendant des comptes devant le peuple…

SILcéron

vendredi 22 mars 2013

« Les Français ont peur » et ils ont tort


Au vu du reportage de France2 disponible par ici, il apparaîtrait que les Français :

Ont peur de la mondialisation. Il est certain que ce phénomène peut déboussoler. Cependant la mondialisation devrait être surtout une source d’opportunités, comme pour pas mal d’autres peuples. D’autant plus que normalement ce sont nos concurrents qui devraient avoir peur : peur de notre curiosité, créativité, génie, rigueur, ingénierie, perfectionnisme, goût pour l’excellence, la coopération, la compétition, la séduction et les conquêtes…

Ont peur de l’islam. Il est certain que cette religion est assez effrayante, un véritable épouvantail spirituel. Il est certain surtout que le volet politique de cette religion, l’islamisme, est une véritable menace. Cependant, les Français ne devraient pas en avoir peur. Normalement ce sont les islamistes et autres nationalistes arabes, qui se sont donné pour mission de détruire nos nations en embrigadant et liguant contre nous les immigrés venus des terres d’islam, qui devraient avoir peur. Ils devraient avoir peur de notre liberté, spiritualité, philosophie, de notre esprit critique, frondeur, gouailleur, fier, cocardier, anticlérical, tutoyeur de divinités…

Mais les ravages de plus de trois décennies de sous-pensées gauchistes sont passés par là… rognant nos ailes, notre goût d’entreprendre, de la vie… distillant le mépris voire la haine de nous-mêmes, la jalousie, la spoliation, la médiocrité, la tristesse, le déclinisme… jetant les Français dans les bras des antidépresseurs chimiques, socialistes et maintenant nationalistes.

La solution n’est pourtant pas là. Les haines sociales, raciales et autres ne nous ont jamais réussi. La solution est portant simple. Redevenons nous-mêmes, ce que nous sommes de meilleur.

Nous autres Français sommes fait pour la joie, la générosité, la vie et l’amour : l’amour du beau, du bon, du grand, de la vie, de nous mêmes comme des autres, de notre terre comme des autres merveilleuses contrées constellant ce vaste monde, des bonnes idées d’ici comme d’ailleurs…

Oui redevenons enfin nous mêmes. Réveillons-nous. Sortons de notre torpeur. Voilà la solution…

SILalutte continue...

jeudi 21 mars 2013

« Mariage pour tous » : encore un mensonge de la gauche


Mariage pour tous, mon œil ! Encore un bel exemple de rhétorique gauchiste pour cacher de nouvelles discriminations. C’est comme lorsqu’ils parlent de diversité pour nommer la seule visibilité maghrébine ; les Vietnamiens, Arméniens, Portugais et autres, ne bénéficiant jamais de leurs mesures de discrimination positive pro-diversité. Par conséquent, là aussi, il s’agissait non pas de « mariage pour tous » mais de défendre le seul mariage désiré par le lobby gay, détruisant au passage cette institution réservée à l’union d’un homme et d’une femme, et excluant ceux qui rêvaient de mariages polygames, endogames de type incestueux, ou beaucoup plus élevés spirituellement, les unions de type théophiles.

Car je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je ne tape que dans la déesse. Non, non, il ne s’agit en rien d’une variété particulièrement délirante d’érotomanie mais bien d’un fait. Je ne sors qu’avec des déesses. C’est comme ça. Un peu de tolérance, je vous prie. Après tout chacun ses goûts, qu’ils soient naturels ou surnaturels. Et puis que voulez-vous, les déesses sont les seules à savoir me prendre, à pouvoir me comprendre, les seules à apprécier toute la complexité, subtilité, et puissance de mon essence. Mais je sens que je vous perds, que vous ne voulez pas entendre cela, voir cette aveuglante réalité en face, en vils réactionnaires théophilophobes que vous êtes. Dieux que c’est laid !

En tout cas, que vous soyez en mesure d’admettre un tel genre ou pas, le fait est que je vis depuis de nombreuses années une magnifique histoire d’amour avec la déesse Athéna. Une passion entrecoupée de coups de folie qui me poussent parfois à aller voir du côté des mortelles, mais qui ne m’empêchent pas pour autant d’affirmer qu’entre Athéna et moi, il s’agit bien là d’une affaire qui roule.

« Pourquoi de tels coups de folie quand on a la chance d’être aimé par la déesse de la sagesse ? » me demanderont les meilleurs d’entre vous.

C’est pourtant simple, très chers simples mortels. L’impossibilité de voir notre union reconnue par la société, ainsi que celle concomitante de toute parentalité, crée une certaine instabilité dans notre couple.

Ce que les choses seraient bien plus faciles et merveilleuses si nous pouvions nous marier en Mairie et adopter des petits Athéniens. La cérémonie serait magnifique. Mes amis théophiles verraient à quel point ma déesse est belle dans sa robe hellène tissée de ses propres mains. Ils pourraient assister à l’impensable, une déesse disant oui et jurant fidélité non pas devant les dieux mais devant les hommes. Énorme, non ? Quant aux invités les plus primitifs, incapables de percevoir cette divine présence, ils auraient droit à celle d’une magnifique statue taillée pour l’occasion. Sans compter que nos enfants adoptifs ou conçus par voie de mère porteuse, seraient élevés dans la sagesse, la raison, le goût des sciences et de l’art du self-défense, mais aussi de la spiritualité. Quelle atmosphère plus saine peut-on rêver pour des enfants ?

Mais non, la fumeuse loi dite du « mariage pour tous » n’offre pas ce choix. Par conséquent, me voilà terriblement triste, meurtri de ne pouvoir m’unir civilement à ma déesse, à cause de cette gauche qui se regarde le nombril ou le trou de balle, bien plus qu’elle ne lève les yeux vers les cieux…

SILruy chevalier d’Athéna

mercredi 20 mars 2013

Quand le Diable ressemble à Obama (#The Bible)


Dimanche soir, la chaine du câble History Channel diffusait la mini-série « The Bible« . Alors que des millions d’Américains regardaient cet épisode, v’là-t’y pas que le Diable apparait à l’écran sous des traits familiers, ceux du président Obama.

Une ressemblance qui n’a pas échappé à des milliers de Twittos, à commencer par le célèbre chroniqueur conservateur Glenn Beck qui a posté sur son compte Twitter le commentaire suivant : « suis-je le seul à penser que le Diable de la série #TheBible ressemble exactement au Gars« . Non puisqu’une tempête de tweets vint appuyer son observation amusée.

Suite à cela, Mark Burnett et Roma Downey, producteurs de la série, sans doute histoire de rassurer les fans de Barack Obama, le messie de la Maison blanche mais aussi certains déjantés de droite susceptibles de voir dans cette coïncidence un quelconque signe biblique, se sont sentis obligés de déclarer lundi :

"C’est une absurdité totale. L’acteur qui jouait Satan, Mehdi Ouzaani, est un acteur marocain mondialement acclamé. Il a déjà joué dans plusieurs épopées bibliques, y compris des personnages sataniques, bien avant que Barack Obama n’ait été élu au poste de président" .

Déclaration qui ne va pas sans poser une question : si ce n’est pas Diable qui ressemble à Obama, est-ce Obama qui ressemble au Diable ? :-) 

Frère SILas

mardi 19 mars 2013

Ma prière pour le pape François : psaume 109:8


Vivement qu’un pape véritablement attaché à la liberté des créatures de la divinité la plus libérale qui soit (la judéo-chrétienne) reprenne sa charge…

Frère SILas

lundi 18 mars 2013

Un pape François beaucoup trop antilibéral à mon goût


Mon Dieu, quel imbroglio !

- « À l’image du communisme, perdu par ses propres contradictions, le libéralisme va également s’effondrer par ses contradictions », estime Jorge Bergoglio. Selon lui, « nous ne devons pas nous résigner à accepter passivement la tyrannie de l’économie. La tâche ne consiste pas seulement à réduire le budget (de l’État) pour satisfaire les marchés »

- Le nouveau pape estime que la mondialisation « représente plusieurs dangers ». « Nous ne pouvons renier la culture de nos peuples. C’est le grand danger »

Voilà un pape qui ne manquera pas de plaire à nos nationaux-catholiques autant qu’il plaisait, en tant que responsable de l’Eglise argentine, aux dirigeants de la dictature nationale-catholique d’alors…

Frère SILas

dimanche 17 mars 2013

Comme une envie de sentimentalisme chaud comme la Breizh



"Quand on souffle sur les braises
Voilà que le vent rôde
Tourne contre la falaise
Que la marée taraude..."

samedi 16 mars 2013

Sur la piste du printemps


Les chiens aboient,
la caravane hivernale 
finira bien par passer...

Sil

vendredi 15 mars 2013

jeudi 14 mars 2013

mercredi 13 mars 2013

mardi 12 mars 2013

samedi 9 mars 2013

Regards de saison


C'est la saison
des regards
perdus dans l'horizon...

Un Sil dans l'oeil 

jeudi 7 mars 2013

mercredi 6 mars 2013

La fortune de la famille Chavez estimée à 2 milliards de dollars


La Criminal Justice International Associates (CJIA), une société d’analyse globale des risques située à Miami, a estimé dans un récent rapport que la famille Chávez Frías au Venezuela a «amassé une fortune» semblable à celle des frères Castro à Cuba.

Selon Jerry Brewer, président de CJIA, « la fortune personnelle des frères Castro a été estimée à environ 2 milliards de dollars. »

«La famille Chávez Frías au Venezuela a amassé une fortune d’une échelle semblable depuis l’arrivée de Chávez à la présidence en 1999″, a déclaré Brewer dans une analyse publiée sur leur site Internet.
Brewer a déclaré que Cuba reçoit environ 5 milliards de dollars par an à partir de la trésorerie du Venezuela et des livraisons de pétrole et d’autres ressources.

«Nous pensons que les groupes criminels bolivariens liés à l’administration Chávez ont soustrait environ 100 milliards de dollars sur les près de 1 billion de dollars en revenus pétroliers réalisés par l’industrie pétrolière du Venezuela (PDVSA) depuis 1999. » (source : ici ou ici)

SILalutte Finale

mardi 5 mars 2013

Hugo Chavezombi ne se relèvera plus


Bonne nouvelle. Au rayon zombis, après Stephane Hessel, nous venons d’apprendre que cet autre mort-vivant du socialisme antisémite qu’était Hugo Chavez s’est enfin résigné à rester allongé. Voilà une bien bonne chose !

Au passage, j’apprends également que le vice-président vénézuélien Nicolas Maduro, visiblement atteint, lui aussi, déjà, par une tumeur cérébrale, a accusé aujourd’hui même les « ennemis historiques » du Venezuela d’avoir provoqué le cancer dont souffrait le président Hugo Chavez, se déclarant certain que cette accusation pourra un jour être démontrée scientifiquement. Mort de rire ! Si j’ose dire…

SILalutte finale

lundi 4 mars 2013

"Les Suisses encadrent les salaires des patrons" : pas tout à fait !


Lorsque j’ai allumé ma télé hier soir ou encore aujourd’hui, la votation de nos cousins Suisses de ce dimanche se trouvait résumée partout par des brèves du type « les Suisses votent une limite pour les salaires des patrons« , « les Suisses encadrent les hauts salaires ».

Aussi j’ai commencé par me dire : tiens, les Suisses seraient du genre à usurper un pouvoir qui ne devrait revenir qu’aux actionnaires, celui de fixer les salaires.

C’était avant de me plonger dans la presse suisse et de comprendre que nos journaleux télévisuels avaient présenté les choses selon le seul petit angle franchouillard anti-capitaliste primaire.

En fait, même s’ils ont voté la fin de certaines indemnités salariales, comme les parachutes dorés, les Suisses ont surtout décidé de redonner le pouvoir aux vrais propriétaires d’une entreprise, les actionnaires, puisque d’après les dispositions du texte adopté, les actionnaires des sociétés helvétiques cotées en Bourse devront voter, chaque année, le salaire du conseil d’administration, du comité consultatif et de la direction. Jusqu’à présent, les salaires de la direction étaient fixés par le conseil d’administration.

Ce qui n’est pas tout à fait la même chose vu que rien n’empêchera les actionnaires de voter de très hauts salaires.

Cela étant dit, il y a une chose qui m’a bien fait rire. Le fait de voir notre gauche ainsi qu’une grande partie de l’Europe applaudir, à tout rompre, cette initiative de Thomas Minder, un entrepreneur qui siège sur les bancs de l’UDC (Union Démocratique du Centre), ce parti que tout le monde présentait comme d’extreme-droite-populiste-xenophobe lorsqu’il avait soumis au vote populaire la fameuse interdiction des minaretsen Suisse. Je me rappelle encore des remarques du genre « faut-il laisser les peuples voter sur tous les sujets« . plutot cocasse, n’est-ce pas ?

Voir également, le bon éclairage d’Emmanuel Lechypre sur ce sujet par ici...

LeSIL

dimanche 3 mars 2013

Comme une envie de sentimentalisme "honnête"


"Honesty is such a lonely word
                                                         Everyone is so untrue
   Honesty is hardly ever heard..."

SILlie Joel 

samedi 2 mars 2013

Jean-Marie Le Pen – Stéphane Hessel : même combat (antisémite)


1) Tout comme Stéphane Hessel, Jean-Marie Le Pen a été un très grand résistant. En effet, pour vouloir intégrer en 1944, à l’âge de 16 ans, les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur), il faut faire preuve d’un très grand courage. Et peu importe le fait que le colonel Henri de La Vaissière (alias Valin) ait refusé cet engagement. Après tout, c’est l’intention qui compte.

Ce qui n’empêchera pas Jean-Marie Le Pen de déclarer en janvier 2005 dans l’hebdomadaire Rivarol  » l’occupation allemande n’avait pas été particulièrement inhumaine, même s’il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550 000 kilomètres carrés ».

2) Tout comme d’autres à Londres, Stéphane Hessel aura été l’un des plus grands résistants de loin, un vaillant agent de bureau (de renseignement). Une très sage initiative d’ailleurs, puisque son unique mission sur le terrain, en 1944, s’est conclue par sa capture et son envoi dans plusieurs camps de prisonniers dont il s’est toujours miraculeusement sorti.

Ce qui n’empêchera pas Stéphane Hessel de déclarer à l’historien Jorg Wollenberg « La politique d’occupation allemande était, si on la compare par exemple avec la politique d’occupation actuelle de la Palestine par les Israéliens, une politique relativement inoffensive, si l’on fait abstraction d’éléments d’exception comme les incarcérations, les internements et les exécutions, ainsi que le vol d’œuvres d’art. » (propos publiés en janvier 2011 dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung)

3) A se demander d’une part si toute résistance avait vraiment un sens pour ces tristes sires. A se demander surtout s’ils avaient entendu parler du massacre d’Oradour-sur-Glane, entre autres massacres, mais aussi de « la rafle du Vel d’hiv », entre autres rafles de Juifs en vue de leur extermination. Mais j’oubliais, tout ces faits ne sont que d’insignifiants « détails » de l’histoire, n’est-ce pas ?

SILgueiro Maia

vendredi 1 mars 2013

Recherchés par Al Qaida "morts ou vifs"


Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), la branche la plus active d’Al Qaïda basée au Yemen, diffuse en ligne un magazine en anglais.

Dans son dernier numéro, il explique par exemple à des militants comment incendier des voitures en stationnement et provoquer des accidents de la circulation. Il demande aussi à la France de se retirer du Mali, invoquant l’expérience des Etats-Unis en Afghanistan et en Irak, où, selon l’organisation, les Américains se sont « mordu les doigts de regrets. »

Il cible enfin 11 personnalités publiques en Occident qui sont « recherchées mortes ou vives pour crimes contre l’islam ». L’image contient la mention «Une balle par jour éloigne les infidèles» et le slogan de la campagne du Président Obama : «Yes we can».

Parmi les 11 personnalités citées figurent Salman Rushdie, dont le roman « Les Versets sataniques », écrit en 1988, avait valu à son auteur une fatwa pour blasphème et Stéphane Charbonnier, dit Charb, le directeur du magazine Charlie Hebdo qui a publié une BD sur la vie de Mahomet.

On y trouve également : le leader populiste néerlandais Geert Wilders qui a produit le film FITNA et propose de bannir le coran aux Pays-Bas ; Ayaan Hirsi Ali, une apostate de l’islam vivant aux USA, menacée de mort depuis qu’elle a produit, avec le cinéaste néerlandais Theo Van Gogh, le film « Soumission » pour lequel Van Gogh a été assassiné ; Molly Norris, la dessinatrice d’un magazine de Californie qui avait lancé le concours «Tout le monde dessine Mahomet» en 2010 en réaction à la décision de Comedy Central de censurer les épisodes de South Park montrant Mahomet déguisé en ours ; Flemming Rose, rédacteur en chef des pages culturelles du quotidien danois Jyllands-Posten qui a publié les caricatures de Mahomet en 2005 ; Lars Vilks un artiste suédois qui dessine des caricatures de Mahomet ; Kurt Westergaard l’auteur de la caricature de Mahomet portant un turban en forme de bombe ; et le pasteur américain Terry Jones, qui a traduit le coran en justice, l’a condamné à mort et l’a brûlé.

SILimalikoum mes frères