vendredi 13 février 2009

REOPEN-HUDSON 4 : LE FLYINGSUB ET LES TOURS FANTOMES


Ça y est, nous avons réussi à contacter le professeur Waldman. Cela n’a pas été facile. Il est en fuite et doit prendre un maximum de précautions depuis que Thierry Meyssie, qui en bon islamogauchiste ne supporte pas la concurrence, l’a balancé aux autorités NeoConSSionistes.

Deux précautions valant mieux qu’une, rendez-vous est pris dans le seul restaurant perse du quartier chinois de Manhattan. Une fois à la réception nous demandons la table attenante au magnifique ficus de Qom, ville sainte du chiisme, qui trône dans la pièce. Une bien sage décision. Cet arbre ne manquera pas de nous prévenir si jamais un sioniste entrait dans la pièce.

« Professeur Waldman, avez-vous des informations sur cette histoire d’eaux glacées à six degrés », lui demandons nous avant d’ajouter « comment les médias à la solde du complot sioniste peuvent-elle dire de telles insanités. En effet, soit les eaux étaient partiellement glacées et alors l’amerrissage sans dégâts devient impossible, à moins que les A320 soient bâtis comme des brise glaces ; soit on a glacé les eaux pour éviter que l’on s’approche de l’appareil. »

« J’ai mieux que ça, les petits gars », nous répond un professeur Waldman particulièrement excité, tout en commandant un chaï d’Iran, un thé brun aux vertus stimulantes, par lequel nous nous laissons également tenter.

« S’agissant des eaux, la réponse est claire comme de l’eau de roche, et écarte définitivement la thèse officielle de l’amerrissage d’un Airbus. Voyez-vous, avant tout essai, les eaux de l’Hudson sont partiellement gelées pour limiter le trafic, les sous-marins volants de type Fsub911 étant capables de briser très facilement la glace. Cela étant dit, dans le cas présent, l’eau a été gelée en profondeur lors de l’arrivée des premiers faux ferry de secours. Depuis leurs soutes furent déversées des tonnes d’azote liquide (des relevés le prouvent) dans le but de rendre la carlingue inaccessible aux hommes-crapeaux des services secrets perses ».

« C’était donc ça ! » nous exclamons-nous. « Logique après tout. Et s’agissant de vos révélations ? »

« Elles sont énormes, tout simplement énormes. La preuve que les vidéos présentées au public sont des faux grossiers. Un montage ridicule. Il était déjà clair qu’il était impossible de reconnaître le fumeux airbus dans les vidéos. Par contre, ce qui est net c’est qu’au loin du plan panoramique de celle-ci, on reconnaît les Twin Towers. Et oui, mes amis, les images présentées au public sont celles de l’amerrissage d’un hydravion datant de 1998. Les NeoconSSionistes sont tellement certains de leur propagande et de la torpeur du public qu’ils ne font même pas attention à ce genre de détails énormes. Heureusement qu’il reste des citoyens éveillés, tel ce brave Mc Muppet de Vilvorde, pour en faire la remarque le 17-01 à 14h23 dans les commentaires de la vidéo mise en ligne par un organe de presSioniste belge…»

« Nânnnnn ! », nous écrions nous, tout en regardant l’écran d’ordinateur portable du professeur Waldman, sur lequel on peut effectivement distinguer au loin les tours jumelles du Worl Trade Center.

« Incroyable, ils ne reculent vraiment devant rien, preuve sans doute que la population est totalement anesthésiée soit par voie télé-hypnothique soit par d’autres moyens ? »

« En effet, une question qui reste à creuser » nous dit le professeur Waldman tout en sirotant son chaï d’Iran aux vertus stimulantes…

Nous continuons notre enquête et vous tenons au courrant. DeConspiracy in progress

2 commentaires:

tranxenne a dit…

Le mystère s'épaissit à mesure qu'on s'efforce de l'éclaircir.

Un rocher nous préviendra de toute intrusion sioniste, mais un glaçon (ice rock) fera-t-il de même ?

Soumettons la glace de l'Hudson à un interrogatoire brûlant.

SIL a dit…

excellente idée :-))))