dimanche 7 juin 2009

MA LAMPE D’ALLAHDIN : UN HAREM JAPONAIS SINON RIEN.



Qu’on se le tienne pour dit, le jour où je me convertirai à l’islam, je ferai en sorte de posséder un harem japonais. Ben oui, il est fort probable qu’un jour j’en arrive à me convertir. C’est que je ne suis ni dépressif, ni stupide comme garçon.

Vous ne pensez tout de même pas que je vais passer un tiers de ma vie à vous alerter sur les dangers de cette idéologie suprématiste qu’est l’islam, puis une fois que vous la laisserez s’installer au pouvoir, pousser le sens du sacrifice jusqu’à me dénoncer moi-même à la mosquée-kommandatur la plus proche, sacrifiant ainsi mes biens, ma précieuse vie ainsi que celle de mes proches ? Que nenni les neuneux !

Le jour où l’islam installera sa loi chez nous, moi hop, un petit coup de Shahada, la profession de foi musulmane, et me voilà couvert. On ne pourra plus me toucher, je serai un « frère ». Facile en plus, une simple phrase suffit. « Achhadou an lâ ilâha illa-llâh, washadou ana muhammadun rasûlu-llâhi ». « Je témoigne qu’il n’y a de vraie divinité qu’Allah et que Mahomet est son messager ». Oups, je crois que je viens de me convertir sans le faire exprès. Ce n’est pas grave, on dira que je prends de l’avance.

En plus je suis certain que je ferai non seulement un bon musulman mais aussi un très bon islamiste. Je connais déjà mon coran mieux que ma bible et il me suffira de me mettre sérieusement à l’arabe, langue dans laquelle je baigne de plus en plus. De quoi espérer devenir très vite recteur d’une grande mosquée. Un élément important de mon machiavélique plan. Imaginez le tableau. Bibi, depuis sa mosquée, exfiltrant des vrais Juifs pendant que je dénoncerai des anciens collabos et autres nouveaux dhimmis à la police religieuse au motif qu’ils sont Juifs. Ah, ben, c’est que j’ai l’intention de me marrer, voire même d’accroître mon patrimoine tout en me débarrassant des ennemis de mon pays. Un magnifique exemple de taqiya, cet art islamique de la dissimulation que je porterai au sommet de son raffinement. Quand je vous dis que je ferais un magnifique islamiste. On va rire, on va rire, mais pas seulement. On va jouir, on va jouir aussi, et moi plus que tout autre.

Car une fois devenu recteur ou commandeur des croyants, j’ai bien l’intention de me doter d’un harem ; un harem exclusivement composé de Japonaises. J’adore ça, les Japonaises. J’ai même déjà une idée s’agissant des Japonaises en question. Ni plus ni moins que tous les membres féminins, présents, passés ou à venir, du groupe de j-pop (pop-japonaise) « morning musume » dont vous trouverez ci-dessus l’un de mes titres préférés « aruiteru », « je marche ».

Grand Dieu, ce que j’aimerais me promener avec toutes ces jolies japonaises dans la campagne nippone, tout en chantonnant une ballade au texte aussi bucolique qu’entraînant. Un texte vous invitant à vous balader avec le ciel pour horizon, un futur que l’on a hâte de voir venir et de l’amour tapissant le cœur. Un amour capable de vous faire aller à l’essentiel, d’envoyer balader à base de « trop tard » celles et ceux qui auront posé des lapins aux rendez-vous de vos sentiments ou qui ne savent pas écouter avec vous les mélodies de ce monde. Un amour épris de justice et de paix ; qui vous comblera. Ouahh !

Et moi, par Allah le plus grand, avec les « morning musume », je suis certain d’être comblé, toujours, tout le temps, qu’elles chantent cette ballade, m’exécutent une chorégraphie endiablée dans de très jolies jupettes, à l’image de l’un de leurs derniers clips « Mikan », d'un précédent particulièrement glamour-rock "Kanashimi", ou m'offrent quelque chose de beaucoup plus sensuel, toutes de kimono vêtues, comme dans cet autre titre que j’adore « Sakura Mankai » où il s’agit de confesser son amour sous une pluie de fleurs de cerisier.

Cela étant dit, sache mon cher Allah que si jamais tu trouvais ma supplique un tantinet exagérée, je saurai me montrer raisonnable en me contentant de trois d’entre elles. Celles que je te présente aux différents moments de la vidéo (instants entre parenthèses). La très jolie Kusumi Koharu (0:19 ; 0:57), la magnifique Hitomi Yoshizawa (0:28 ; 0:40 ; 1:10) et ma favorite, la sublimissime Sayumi Michishige (0:08 ; 0:44 ; 1:14 ; 1:27). Grand Dieu ce qu’elle est belle. À se damner ; elle est tout bonnement à se damner.

Tiens en parlant de grandeur divine, sache également mon Allah chéri que si jamais tu te révélais infichu de répondre positivement à ma prière, qu’il serait alors fort probable que je me pose de sérieuses questions quant à ta toute puissance. Aigri comme je ne manquerais pas de l’être, dans le cas où mes « morning musume » ne me seraient pas offertes, à l’instar de toutes celles que tu as livrées pieds et poings liées à ton prophète, il serait même possible que je fasse savoir au monde entier qu’Allah est un incapable ; à peine un mauvais génie pour lampes à pétrole…

Aussi, s’il te plait Allah, dis oui ! Dis oui !

AmateraSIL

4 commentaires:

tranxenne a dit…

"Oups, je crois que je viens de me convertir sans le faire exprès."

Ahahahahah. Très bon.

Morning Musume forever <3

SIL a dit…

Spéciale dédicace à mon TranX, l'empereur de la j-pop ;-)))

ça te dis que l'on monte un fan club des Morning ???? On aura peut-être droit à des privat avec les miss en question :-))

tranxenne a dit…

D'autant que je pars 3 semaines au Japon en octobre. J'aurais peut-être la chance de les croiser dans une boîte de nuit à Roppongi ou bien dans le parc derrière les studios de TV Tokyo.

http://www.helloproject.fr/, un site de fans qu'il est bien.

SIL a dit…

Quel veinard ce TranX ! Tu ne manqueras pas de saluer de ma part, ma Sayumi chérie, avec un joli petit baiser florentin.

Au passage si tu pouvais lui demander de me faire parvenir l’une de ses petites culottes usagées, je t’en remercierais. Ma femme est tombée sur la précédente pièce de lingerie que Sayumi m’avait envoyée et l’a malencontreusement mise au lavage, pensant qu’il s’agissait d’une des siennes. Quelle maladroite...