samedi 22 décembre 2007

APHREURISME MARIN



On sait enfin pourquoi Laure ma Doudou a quitté son sicilien.
Après lui avoir promis le Stromboli, il lui a servi une pine d’oursin.


J’ai reçu par courriel un pourriel ordurier montrant notre petite sirène nationale prise dans les filets dérivants d’un chalutier sicilien battant pavillon véronais. Si j’ai bien évidemment reluqué ces piXels, ce fut toutefois en apnée, tant ils sont dépourvus de la moindre écaille de sensualité. Visiblement, que ce soit dans ses bras ou en numérique, il ne l’a jamais voulu belle et à son avantage. On remarquera même que dés le début, cette larve de maquereau baignant dans le Pento est toujours restée floue sur ses intentions. Ce n’est pas faute d’avoir prévenu...

Enfin, si les garçons qui ont déjà vu une femme en tenue d’Aphrodite quittant l’écume, n’apprendront pas plus de choses sur l’anatomie de notre Laure que lorsqu’elle tutoie les dauphins en bikini, ils auront compris, au vu des clichés, pourquoi Laure a quitté son champion pour petits bassins. Une pine d’huître en érection c’est plutôt risible, comme le suggère d’ailleurs notre championne sur la photo où elle tient en main l’asticot pour hameçons transalpins.

Juste un truc, puisque cette épave italienne visiblement incapable de sortir du porc, est sicilienne et que par conséquent elle connaît le prix de l’honneur, que cette fiotte flottante n’oublie pas que le père de Laure mac Manaudou, notre bon Manannan Mac Lir, dieu celtique de nos océans, saura le faire s’étouffer dans un verre d’eau.

Pour rester dans les histoires de poissons qui rendraient le mer dégueulasse parce qu’ils baiseraient dedans, j’invite ceux qui comme moi oeuvrent à une sexual-démocratie, se définissant par la recherche de modes de redistribution des richesses affectives, à participer, aujourd’hui même, à la journée de l’Orgasme Mondial simultané.

Les pacifistes Donna Sheehan (76 ans) et Paul Reffell (55 ans) appellent en effet à une concentration massive « d’énergie biologique, mentale et spirituelle » par le biais d’un Big O (orgasme) collectif aux alentours de 7 h 08, heure française. Une forme de sexual-démocratie participative qui d’après nos allumés du chakra pelvien, devrait pouvoir modifier « le champ d’énergie de la Terre et ainsi réduire les niveaux de violence et d’agression ».

Baisse d’agressivité qui me fera le plus grand bien, étant donné que si je croisais d’ici-là le petit baigneur sicilien susvisé, je risque d’en faire des sushi, ce qui me ferait un plat de noël original mais m’occasionnerait aussi quelques soucis. Car au final, si j’avoue aimer mater ce que l’anonyme exhibe, je m’oppose à ce que l’on expose de la sorte nos trésors nationaux.

Rio SIL

4 commentaires:

RoseNoire a dit…

Juger par la taille, tu ne dois pas, disait pourtant Maître Yoda.
Mais il est vrai que sur ce coup-là, le séducteur de pacotille monté comme un tic tac ne mérite que le mépris.

Pour ce qui est de la sexual-démocratie, j'adore le concept! Cà, c'est une chouette manière de faire de la politique.

SIL a dit…

Mais jolie Rose, maitre Yoda en a une enorme... si si, j'ai pu m'en rendre compte dans les vestiaires aprés ses cours de ïai-do laser...

Pour le billet sur les écarts laics de notre president, je me tate.. rien de bien surprenant aprés tout. Il annonçait deja la couleur dans son bouquin-programme dont le titre m'echappe...

ce qui par contre est assez drole chez ce personnage, qui a sans doute beaucoup de choses à se faire pardonner du pape, c'est sa flagornerie comme les scenario paranos que je lis ici et là dans la blogosphere catholique... droles de choses qui meriteront elles un petit billet...

@bientot Jolie Rose...

J'espère que tu es sortie victorieuse de tes entretiens professionnels

SIL a dit…

A oui j'oubliais "Monté comme un tic tac"... excellentissime !!!

RoseNoire a dit…

Je ne sais pas oµ j'avais entendu cette expression pour la première fois, mais elle m'avait bien fait rire.

Ravie de savoir que la Force est puissante en Maître Yoda. C'est donc vrai ce qu'on dit au sujet des personnes de petite taille...
Mais toute grivoiserie mise à part, je trouve également que si Homo sapiens réglait ses conflits à la façon des Bonobos, le monde serait un endroit bien plus agréable à vivre.

Et merci pour les encouragements. J'espère aussi, mais il faudra de la patience, car dans mon domaine les procédures de recrutement sont longues.