dimanche 17 juin 2007

NOUVELLES DU FRONT SEXUAL-DEMOCRATE


Mes proches, pour leur prendre la tête avec ce sujet depuis de nombreuses années, savent que je milite pour l’établissement d’une Sexual-démocratie, d’une République Bonobo qui apaiserait toutes les tentions par le Sexe. À la moindre d’entre elles, qu’elle soit d’ordre social, politique ou confessionnel, hop, cet Etat organiserait une giga partie fine, puisque nous serons tous des amis, Place de la Concorde, et re-hop, fini les tentions. Mais je vous raconterai cela peut-être un jour plus en détail si d’aventure un éditeur se trouvait intéressé par la publication de mon manifeste sexual-démocrate.

En attendant cette révolution qui redistribuera les richesses affectives, les réformistes dans mon genre restent attentifs à tous les petits signes qui font avancer ou bien reculer cette noble cause. Or de signes, ces jours-ci, deux d’entre eux se sont manifestés. Un bon et un mauvais. Commençons par le mauvais.

Une équipe de chercheurs de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health de Baltimore (EUA) vient d’établir que les rapports sexuels oraux sont aussi dangereux que le tabac, en matière de cancer de la gorge. Le responsable : le Papillomavirus Humain (PVH). Un virus impliqué dans les verrues et la majorité des cancers du col de l’utérus. Virus, bien évidemment, saloperie va, sexuellement transmissible y compris par voie orale. Franchement, que fait le corps médical pour que la pipe cesse enfin d’être aussi dangereuse que la clope. Le vaccin ! Le vaccin ! Voici pour la mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle nous vient du Monde Musulman. Une Fatwa énoncée par deux professeurs de l’Université d’Al-Azhar, du Caire, le plus grand centre de théologie sunnite au Monde, permettrait de téter sa collègue de bureau.

Alors certes, à la base de cette Fatwa, il ne s’agit en rien de valider la lactamania, ce goût « pervers » pour les tétées. Non, il s’agit plutôt de permettre la mixité professionnelle dans les bureaux puisque la doctrine islamique interdit à une personne d’être seule avec une autre du sexe opposé, en dehors du mariage ou sans liens de parenté proche ; sœur, frère, mère, tante…Mère de lait. Ainsi d’après la Fatwa que je baptiserai de Fatwa « Nestlé » (PUB), il suffirait de téter sa collègue de bureau à cinq reprises pour que de vulgaire étrangère elle devienne notre mère de lait. Humm !

Sincèrement, un grand merci. Au vu des envies qui nous viennent à tous de téter certaines collègues, s’il s’agit du salut de nos âmes, on peut dire que nous accepterons avec joie de trinquer à la santé d’Allah. Sérieux, je songe de plus en plus à me convertir, moi. D’autant plus que comme il est dit dans mon hadith préféré, le numéro 25 : « Allah ne vous a-t-il pas accordé de quoi faire l’aumône ? … Recommander le bien est une aumône, empêcher de faire le mal est une aumône, ACCOMPLIR L’ACTE SEXUEL EST UNE AUMONE ». C’est formidable. En matière sexuelle, je suis assez porté sur la générosité.

En conclusion, mes frères, alors que la médecine occidentale nous gâte nos petites gâteries, force est de constater que l’Islam fait preuve d’une plus grande modernité, de « progressisme », en matière de gâteries sexuelles, comme le dirait ma jolie Caroline Fourest que je kiffe grave malgré certains de ses choix, parfois, en matière de positions…Intellectuelles. « Progressisme ». Ouais, la science c’est nul, la Fatwa c’est cool !

Et c’est ainsi qu’Allah est gland !

SILim Dar-al-Sulh

P.S : J’apprends que Ségolène abandonne mon Fanfan. Une défaite pour la sexual-démocratie.

1 commentaire:

Melle E a dit…

Je pense qu'en fait c'est une mauvaise interprétation des haddiths de l'OMS qui préconisent un allaitement maternel de 6 mois voire plus...;-)))
Les textes ont leur fait dire ce qu'on veut...;-)))