vendredi 22 février 2008

ROYAL LEADER ONE


J’apprends par voie de sondage que la Gauche aurait le vent en poupe en la Ségolène le vent en croupe.

Un sondage effectué les 15 et 16 février placerait en effet le PS, avec 24 %, devant l’UMP, avec 22%, en termes de confiance chez les sondés « pour améliorer vraiment les choses dans leur ville ». Un résultat à rapprocher des 87% de sondés qui indiquent qu’ils voteront aux prochaines municipales « en pensant plutôt aux enjeux qui concernent (leur) ville ».

Un sondage qui nous apprend également que 23 % des sondés estimeraient que Ségolène Royal serait « le meilleur leader pour la gauche, au cours des années qui viennent » contre 20% début janvier et 15% fin septembre 2007. Ce qui la place devant Dominique Strauss-Kahn avec 21% contre 29% en janvier (loin des yeux, loin du cœur) ; loin devant Bertrand Delanoë avec 9% et très trés loin devant François Hollande et Laurent Fabius avec 3% chacun de sentiments favorables.

Un sondage qui doit ravir jusqu’à l’extase notre bonne mère Ségolène. J’ai en effet remarqué que ses tétons marquaient un peu plus que d’ordinaire la maille délicate de ses petits bustiers. À moins que ce ne soit le froid ou le bonheur de me lire.

Cela étant dit, si notre candide candidate se mangeait à nouveau le plancher des vaches, portée par ses extases christiques, elle pourra toujours affirmer que finalement son « royaume n’est pas de ce monde » pour la simple et bonne raison que « bienheureux les simples d’esprits car le royaume des cieux est à eux ».

SIL n°1

4 commentaires:

Anonyme a dit…

En parlant de royaume ... il paraît qu'en celui des aveugles, les borgnes sont rois ! De là à ce que Royal nous avoue qu'elle ne se sert que de la moitié de son cerveau !!

@+,

LOLO45PASDEPITIéPOURLESBALTRINGUES.

SIL a dit…

Disons que je crois qu'elle est plutot à mettre parmi les aveugles

Thibault a dit…

C'est sûr que la question du leader de la gauche est entière.
Si le PS se rénove, on pourrait avoir une Ségolène Royal à la tête d'un parti social-démocrate.
S'il ne se rénove pas, peut-être un Betrand Delanoë ?

SIL a dit…

Une remarque aussi pertinente que perfide mon bon Thibault car en somme, avec une candidate d’un parti social-democrate telle que Ségolène, Bayrou fera un social-democrate plus credible, alors qu’avec un candidat d’un parti socialiste non renové tel que Delanoe, Bayrou fera un socialiste bien plus credible…

Bref pour 2012, si le radeau de mon Bayrou ne coule entre temps, on est très mal au PS face à un Bayrou qui aura sans doute gagner encore plus en coherence…