mardi 25 septembre 2007

L’AGENCE SIL-INTERIM


Cet été, alors que j’étais tranquillement installé devant le Bar du Punch’in Baule, occupé à mater tous ces jolis petits culs qui passaient devant ma revue de presse, je fus subrepticement dérangé par un fort fâcheux appel. Afin de ne pas perdre un chantier important pour cette rentrée, j’ai dû revenir en catastrophe sur Paris histoire d’étudier la faisabilité des dernières idées à la con qui avaient traversé le lobe préfrontal de la greluche appartenant à mon riche client.

Ah les femmes et leur génie malfaisant de la décoration intérieure. On devrait leur offrir à toutes, des logiciels d’aménagement intérieur ou mieux, Sim Meyers, le créateur de SIMCITY et des SIMS devrait penser à faire un jeu du genre SIMSA, où il s’agirait de reloquer son intérieur. Je suis sûr qu’il y a un marché. Enfin, j’ai dû abandonner ma tribu et faire, comme notre président, le saut sur Paris.

En chemin, je me disais que les vacances en famille c’est tout de même sacré et que je n’avais toujours pas pris l’habitude de ce genre de désagréments. Décidément, me disais-je, il n’y a que la fonction publique pour cultiver les fondements sacrés de notre société. L’égalité de recrutement par un concours ouvert à tous. La non-discrimination salariale par le biais de la grille indiciaire. La stricte égalité Hommes-femmes. Des salaires de merde avec pour contrepartie, le droit à des vacances en famille sans être dérangé…
En conclusion, je me dis que la condition de petit patron, en dehors du salaire, ce n’est pas toujours ça. Lourdes responsabilités, incompréhension de la part des salariés comme du reste de la société, caprice des clients et vie de famille relevant des lois de la physique quantique.

C’est alors, au niveau du péage d’Angers, lorsque mon esprit fut libéré soudainement de toutes mes pensées parasites par l’aspiration survenue dans ce court instant où mon regard croisa l’ampleur du vide exprimé par celui de la préposée au péage routier, que me vint l’idée suivante. Celle de créer une boîte d’intérim pour patrons. Bein ouais ! Pourquoi les patrons ne pourraient-ils pas se faire remplacer par des CDD. Une idée géniale qui aurait les avantages suivants.

1- de nous permettre de passer des vacances tranquilles en famille.
2- de réconcilier les Français avec l’entreprise et le patronat, en goûtant à toutes les emmerdes journalières capables de venir frapper aux portes de nos bureaux.
3- de permettre une forme de redistribution des richesses.

En effet, si d’assurer l’intérim de petits patrons comme moi n’est pas forcément ce qu’il y a de plus intéressant imaginez-vous, par contre, assurant l’intérim de Martin Bouygues ou de Patrick Ricard (Pernod-Ricard) à 200 mille euros le mois pour l’un et 400 mille euros pour l’autre. En un mois, vous gagneriez de quoi vivre toute l’année, voir plusieurs années.

Elle est pas mortelle celle-là ?!?

Comment ça « cela vous fait un peu peur ». Mais non voyons. Rassurez-vous, avec un programme de formation adapté dans le cadre d’un BTS prévu à cet effet, offert pas des agences ANPE, voir par le biais des Droits individuels à la Formation, c’est tout à fait possible. De toute façon comme le dirait mon assistante, dans les petites entreprises ce sont les secrétaires qui font tout le boulot et dans les grandes, c’est le Conseil d’Administration qui décide de tout, alors… En un mois, vous aurez moins de chances de provoquer une catastrophe que si vous y restiez toute l’année.

Il faut absolument que j’en parle au MEDEF et au Ministre du Travail. Avec une idée pareille, on va relancer immanquablement la confiance des français dans l’économie de marché et l’économie tout court.

Agence SIL

3 commentaires:

Melle E a dit…

Bon, je viens d'apprendre que tu as déserté la bonne cause...lol...
Au lieu de défendre le "gentil travailleur corvéable à mercie" contre "le méchant Kapitaliste de patron"...tu deviens un patron...Tu te prends pour Nicole Notat ou quoi??? lol

Ben oui quoi le monde est coupé en 2 les gentils travailleurs et les méchants patrons...Mais j'ai l'impression que Clémentine m'aurait menti, ce n'est peut-être pas si vrai dans la vrai vie?

Bon c'était ma réflexion du soir...Pas très constructif mais bon, fallait bien que je réagisse...

La prochaine fois promis j'écrirai un truc plus sensé...

SIL a dit…

En fait il y avait une super offre disponible... Pour une carte du Medef achetée j'avais droit à une carte de l'UMP offerte... du coup j'ai craqué!!!

Melle E a dit…

OK! je comprends mieux là...Une offre pareille fallait pas la laisser passer.