lundi 10 septembre 2007

PORTEZ CE QUE VOUS LISEZ


Après le café littéraire, voici un nouveau concept que je m’apprête à lancer et qui ne manquera pas de m’assurer fortune et gloire. Le prêt à porter littéraire. Si comme moi, vous ne sortez jamais dans la rue sans un bon bouquin sous les bras, soit pour éviter dans le métropolitain le regard inamical de votre voisin de strapontin ou bien histoire de vous donner une contenance, « The Reliure Shop » est fait pour vous.


« The Reluire Shop » vous propose des livres où tous les thèmes obsessionnels, pour avoir toujours échappé au contrôle de la culture bourgeoise, y figurent. Depuis l’égotisme dont l’inflation est devenue galopante, au deuil qui ne se commande jamais, en passant par cet Amour obsédant, ce rare objet non marchand, où pour l’avoir, il faut donner.
Des livres aussi dont le format et la couleur se marieront au mieux avec votre garde-robe. Faites un essai. Rendez-vous y avec votre costume ou votre veste favorite. L’essai est gratuit. Le stock est infini. Avec 727 articles rien que pour cette rentrée littéraire, toutes les fantaisies sont possibles.

Aussi nous pourrons vous proposer comme accessoire parfaisant le style d’une veste en laine ou bien en velours noir, le sublime ouvrage d’Eric Reinhardt « Cendrillon », dont le format 20x15 cm ainsi que la couleur brune seront du plus bel effet.

Vous êtes rouquine. C’est parfait. Ce vert qui sied si bien aux rousses est à la mode. « Le cimetière des poupées » de la Mazarine, « c’est fou une fille » de Marie Billet Doux, « ni d’Eve, ni d’Adam » d’Amélie Nothomb, autant de choix possibles.

Oui, tout est possible au « Reliure Shop ». J’ai même un petit stock de couvertures oranges pour mes amis centristes. Un choix aux attentions toutes délicates. « La force qui nous manque » d’Eva Joly. Un titre qui leur va à la perfection. Ou encore « Cahier de gribouillages pour adultes qui s'ennuient au bureau ». tout aussi valable pour les quatre députés MoDem présents à l’Assemblée…

« The Reliure Shop » vous accueille rue du Republicoin, en plein quartier Blogspot. Un magasin pour gens de qualité et de goût. Cuistres, rappeurs et autres analphabètes s’abstenir.

My SIL is rich

1 commentaire:

CASTOR a dit…

OUF J ai eu peur ; je craignais que le républicoin oublie un des nombreux livres de la rentrée dont on parlera peu sur les plateaux de télé .... La couverture est un peu mièvre et même "The Reliure Shop" n'y pourra rien ; le titre par contre dit tout. Un bouquin qui détonne (et pas qui dénoter ...petite leçon de français au passage)..
Un bouquin qui nous éloigne des contresens, des "emplois récurrents", de la disproportion, du "tout se vaut" en mettant en avant la comparaison historique pour oublier la concurrence... Les deux auteurs (au féminin) et leurs historiens sont doués.... Il n'y a rien à dire. Vous l'aviez compris : il s'agit de "comprendre les génocides du XXème siècle".