mercredi 8 janvier 2014

Eusébio : une « perle noire » brille dans le ciel lusitanien


La sublime chanteuse de fado, Ana Moura, a raison de rappeler ce qui suit :

« A une époque où les Portugais avaient les pieds pris dans la pauvreté, la dictature et la guerre, tu t’es envolé et emporté le Portugal avec toi. Tu as apporté du rêve au pays. Avec notre immense Amalia tu nous a appris à relever la tête devant le monde. Merci pour la magie et pour l’exemple. Repose en paix. »

J’ajouterai, qu’à une époque, celle des guerres coloniales, où les officiers de l’armée de Salazar organisaient des matches de foot avec des têtes d’indigènes, en devenant un héros portugais, tu as contribué à saper avec tes pieds, et ce malgré la volonté du régime de t’instrumentaliser,  l’un des piliers du régime fasciste de l’époque, le racisme…

Par ailleurs, c’est à ce genre d’hommage national que l’on se demande si le football n’est pas la première religion du Portugal. Aucun pape n’aurait eu droit à trois jours de deuil national :-)

EuSILbio 

8 commentaires:

Surfer a dit…

Je ne sais pas ou tu veux en venir ou ce que tu sous entends avec ce billet. Mais j’avoue être complètement déstabilisé !!!
La citation d’Ana Moura est effectivement très belle. Le problème c’est que tu viens de la salir avec la couche que tu rajoutes !!
C’était pourtant parti d’un sentiment plus qu’honorable. Malheureusement tu le fais de manière très maladroite. Pour quelqu’un qui veut dénoncer un régime fasciste la métaphore que tu utilises est pour le moins extrême !
Personne n’est omniscient mais ce que je peux te dire c’est que j’ai côtoyé des proches et des amis qui ont vécu cette sombre période de l’histoire du Portugal.
Jouer au foot avec des têtes d’indigènes c’est bon pour les films de série B de Dario Argento.
Et si la majorité des Portugais aiment le Foot c’est justement parce que cela a rassemble a l’inverse de ton article qui ne fait que diviser !!
Pour le reste on a les livres d’histoire, les témoignages. On n’a pas besoins de pseudo gens de bonne conscience pour nous donner des leçons !!

SIL a dit…

Je divise quoi exactement, je comprends pas ? Les anciens salazaristes de ceux qui ont combattu ce fascisme ?

Pour l'histoire, ça tombe bien, c'est mon rayon. Et les témoignages de soldats racontant avoir joué au foot avec des têtes de noirs abattus ne manquent pas. Cette partie de l'histoire portugaises te met mal à l'aise ?

Je veux en venir que Eusébio, malgré le fascisme, malgré le racisme, la misère, la guerre et la volonté du régime de se servir de lui, a réussi à dépasser tout ça et à faire grandir le Portugal. C'est beau et c'est grand.

Où est le problème ?

Surfer a dit…

Tu divises simplement parce que tu te fondes sur des actes barbares qui ont soit disant eu lieu.
Mais Puisque tu es si sûr de toi donnes moi les sources concrètes de ces affirmations.
Un africain qui passe par ton blog peut s’imaginer des choses !!!
A-t-on créé un génocide en Afrique !!! J’ai plusieurs exemples de personnes de ma famille qui ont fait leur service militaire au Mozambique / Angola dans les années 70. Aucun d’entre eux ne s’est servi d’une arme pour tirer sur quelqu’un !
Attention, Je ne suis pas contre le fait que tu dénonces le fascisme. Fais le avec intelligence et sans exagérations !!

SIL a dit…

Je n'exagère rien et je n'ai pas de leçons d'intelligence à prendre de la part de quelqu'un qui ne voit que ce qui l'intéresse, qui mélange plusieurs concepts (des crimes de guerre ne font pas un génocide) ou qui ne fonctionne que par sophisme (n'existe que ce que m'ont raconté mes proches).

POur le reste, si j'ai le temps, je tacherai de te trouver des références. N'oublie pas de chercher également de ton côté...

Surfer a dit…

Pour le coté professeur donneur de leçon tu n’es pas vraiment en reste. Me préciser entre parenthèses la signification du mot sophisme dans le cas ou je n’aurai pas bien compris. Merci beaucoup.
Sinon j’espère bien que tu vas trouver des références à ce que tu avances car il s’agit d’affirmations dramatiques. Pour ma part je n’ai pas besoin de chercher. N’inverse pas les rôles c’est toi qui a écrit le billet et tu dois le justifier sans procrastination car c’est suffisamment grave.

SIL a dit…

Procrastination :-))) Mais je ne te dois strictement rien mon petit père. Tu va faire quoi, un procès en diffamation de l'armée de Salazar ?

Libre à toi de croire ce que tu veux, y compris que les guerres coloniales portugaises avaient vocation à y installer la démocratie, la construction de gentilles écoles, ou je ne sais quelle autre ineptie.

Aussi, renseigne-toi un peu, mais vraiment, de ton côté. Et demande-toi ce qui a poussé de glorieux jeunes capitaines à mettre un terme à ses horreurs.

Je verrai, à l'occasion, du côté du mien...

SIL a dit…

Tiens, voici un peu de lecture :

http://www.publico.pt/cultura/noticia/relatorio-militar-revela-que-tropas-portuguesas-participaram-em-decapitacoes-1577624

Quelque chose me dit que je sais ce que tu me diras...

Surfer a dit…

Merci pour le lien.

Mais Je crois que l’on s’égare là. Je ne n’ai jamais tenté de défendre Salazar ou l’armée de ce despote.
Je suis simplement en train de te mettre en garde par rapport à la métaphore que tu emplois dans ton article. Elle est un peu trop gore, de mauvais gout et surtout elle peut être mal perçu !
Avoue quand même que ton match de foot avec des têtes d’indigènes est un tantinet exageré.
Tout le monde sait qu’il y a eu des crimes de guerre dans les colonies! Et pas que dans un seul camp d’ailleurs. L’exemple que tu donnes, dans ton lien, en est un parmi d’autres!
Encore une fois je ne suis pas en train de minimiser tout cela. Bien au contraire !
D’autres pays ont subit ces guerres coloniales aucun n’en est sortit grandit.
A contrario du Portugal, certains d’entre eux n’étaient pas sous l’emprise d’une dictature !
Mais pourquoi remettre sur la table de façon aussi malsaine cette triste période de l’histoire ? Sous prétexte que l’on parle D’eusebio ? C’est tellement facile mais aussi tellement pathétique !
Ne serait-il pas plus productif de dénoncer les injustices actuelles plutôt que de revenir sur des choses ressassées, éculées et qui peuvent diviser si elles sont mal perçues.
Eusebio est un joueur noir, Portugais qui a représenté la sélection pour sa plus grande fierté et celle de son Pays. Une statue l’honore devant le stade mythique da Luz à Lisbonne et c’est tout !!!!!!!!!