dimanche 18 février 2018

Chroniques en Absurdie



- État de droit. Le logeur de terroristes et baratineur émérite qu'est Jawad est relaxé pour n'avoir rien avoué.  Lelandais, lui, à court de baratin, avoue enfin un crime fortuit dans l'espoir d’écoper le minimum. De son côté Tariq Ramadan invoque le mauvais sort médical pour tenter de sortir de son cachot. Décidément, user et abuser des subtilités de l'état de droit devient un art majeur.

- Féminismose. Caroline de Haas, célèbre misandre spécialisée dans l'élargissement des trottoirs, invente le féminisme de caniveau en affirmant qu'un homme sur deux serait un agresseur (de femmes).  Que n'aurait-elle pas dit si un homme tel qu'Orelsan avait chanté un titre du genre "une femme sur deux est une pute".

- Quand on parle du loup. Orelsan couine "à la liberté d'expression" parce qu'il s'en prend plein la gueule depuis ses Victoires de la Musique. Histoire de rester dans les grands principes, rappelons de façon "basique" qu'il doit conserver le droit de chanter toutes les merdes qu'il veut, et que celles et ceux qui n'aiment pas ce qu'il chante doivent garder celui de lui signifier que c'est de la merde, ou bien, en termes moins râpeux, de lui renvoyer toute la véhémence  dont il a fait, fait, ou fera commerce (personnellement, j'aime bien son clip "basique"). 

- Mauvaise éducation. Laurent Wauquiez, taulier de la droite morale décomplexée, avec ses allures de directeur de Maison de correction, étonnamment, s'en est allé, tel un rappeur des bas-fonds, faire le malin devant des gamins d'une école de commerce lyonnaise en racontant des vacheries diverses et variées, tout en jouant après ça les victimes d'enregistrements sauvages par un rejeton de Patrick Buisson :) Nemo auditur propriam turpitudinem allegans mon p'tit gars. 

- Vie sexuelle des grands singes. En parlant d'hommes politiques, lorsque je prends connaissance des frasques sexuelles de nos hommes et femmes de pouvoir, et que je contemple leurs gueules si peu bandantes, je ne peux m’empêcher de me dire que si certain(e)s couchent dans l'espoir de réussir, d'autres ont visiblement la rage de réussir dans le seul but de pouvoir coucher.

- "Faire danser les diables et les dieux". Johnny, fidèle à lui même, est parti en "allumant le feu" dans sa maison et en "donnant l'envie" à ses héritiers "d'avoir envie" de s’étriper. Je n'en dirai pas plus. La vie des crève-la-dalle-aux-dents-longues du showbiz ne m'intéresse pas plus que ça. Encore que, à bien y réfléchir, je proposerais bien à ces très généreux braves gens de faire la paix en rétrocédant l’héritage du Johnny à une fondation pour orphelins. Une fondation philanthropique, voilà une idée qui collerait parfaitement à l'amour de l'Amérique que disait avoir Hallyday.

- Bon ! Heureusement qu'il me reste Michel Onfray pour me détendre et me faire rêver. Dans une récente vidéo, v'là-t'y pas que, droit dans ses pantoufles, et fier comme un pape, notre très cuistre philosophe populaire, commence son brulot de la semaine sur l'autre très fumeux Monseur Hulot avec ces mots "je me souviens d'avoir vu un reportage télévisé dans lequel Nicolas Hulot nous apitoyait sur le sort des ours blancs en Antarctique, accompagné d'un Inuit". WTF ! Il y a pas d'ours, ni d'Inuits en Antarctique, tocard ! Il n'y a que des manchots.  Mais bon, t'es pas à une connerie près mon lascar (en économie, géopolitique, écologie, etc). Quel dommage, car à part cette très normale inversion des pôles chez un Onfray aux fraises qui perd souvent le Nord, je partageais dans les grandes lignes sa vision du très hypocrite Monsieur Hulot...



vendredi 16 février 2018

mercredi 14 février 2018

Saint Valentin Spéciale Sexe et Pouvoir


Finalement le monde est bien fait :)
Entre les petit(e)s Carriéristes 
qui sont prêt(e)s à coucher pour réussir,
Et les grand(e)s Arrivistes 
qui espèrent réussir pour pouvoir coucher,
Ça fait un paquet d'occasions 
de rencontres et de reproduction entre Parvenus :)

SILevi Strauss 

PS : En passant, outre l'excellent "Harcèlement" de Barry Levinson qui montrait en 1994 que le harcèlement n'est pas tant une affaire de genre que de rapport tordu au pouvoir, je conseille le visionnage (disponible ici) de "Promotion Canapé", une comédie de seconde zone mais non moins excellente. Tant de choses y sont croquées avec truculence et lucidité, dans des paniers de crabes de tout niveau, que cela en est presque thérapeutique...
 

lundi 12 février 2018

Travail et Parité au Stade de France


 Travailleurs de l'Extrême :
Étonnement, je n'ai pas vu une seule femme 
dans l'équipe chargée de déneiger 
les 6 hectares de toiture du Stade de France à 45m de haut.
Certainement l'un des "privilèges de l'homme blanc"
#WhiteMalePrivilege #ReinesDesNeiges

samedi 10 février 2018

vendredi 9 février 2018

mercredi 7 février 2018

Taricoco : islamisation de nos chansons paillardes


La très dure vie de Taricoco

Taricoco dans son berceau, bandait déjà comme un chameau. Oh putain lui dit sa mère, "tu bandes déjà plus que ton père". Ah ah Taricoco est un salaud !

Taricoco en salle de classe, s'conduisait comme un dégueulasse. Il s'avança vers la maîtresse, lui mit sa bite au fond des fesses.  Ah ah Taricoco est un salaud !

Taricoco dans son avion,  avec sa femme et son cochon,  dès que sa femme tournait la tête,  il enculait la pauvre bête. Ah ah, Taricoco est un salaud !

Taricoco chez les Helvètes,  avait une quéquette de prophète.  Il y rencontra une Suissesse, lui mit sa pine entre les cuisses. Oh oh oui vraiment. Taricoco est un marrant !

Taricoco en Angleterre, rencontra Margaret Thatcher. Il lui bouffa ses seins pendants, et la vieille s'enfuit au couvent.  Oh oh oui vraiment. Taricoco est un violent !

Taricoco dans sa prison, suçait les couilles d'tout les matons. "Salaud" lui dit le Directeur, tu suces vraiment comme un branleur. Ah ah Taricoco est un salaud !

Taricoco devenu vieux, ne bandait plus qu'un jour sur deux.  S'arrachant la pine avec rage, il s'en fit une canne de voyage. Ah ah Taricoco est un salaud !

Taricoco dans son cercueil, bandait encore comme un chevreuil.  Avec sa bite en arc-de cercle, il arriva a soulevé l'couvercle. Ah ah Taricoco est un salaud !

Taricoco monta aux cieux, mais son comport'ment y fut odieux. Dès qu'Allah avait l'dos tourné, il essayait de l'enculer. Ah ah Taricoco est un salaud ! 


lundi 5 février 2018

Voyages en Absurdie


Nouvelles fraiches de notre Pays de Cocagne

- Les aventures de Jupiter. Le président françoys, qui doit tenir son sens de l'humour de son prédécesseur, est parti en Afrique se battre pour l'éducation pendant que dans son propre pays l'éducation nationale poursuit sa plongée vers des niveaux de pays sous-développé. Pourtant il y  a plein de jolies Rihanna dans nos banlieues dont le sourire vaudrait aussi bien le déplacement que de sérieux engagement éducatifs.

- Enfants de pécores. Nos paysans qui aiment bien jouer les pleureuses africaines, au lieu d'organiser des nouveaux circuits de distribution, y compris avec l'aide des récents outils technologiques, demandent à notre vieil État d'appliquer de très désuètes recettes de fixations des prix aux vieilles enseignes de distribution, le tout sous couvert de modernité. Quels comiques ceux-là aussi.

- Drôles de dames. De leur côté, des féministes, qui justifient que des femmes maltraitées puissent tuer leurs maris, refusent l'idée qu'un homme puisse tuer sa femme maltraitante ; mais également l'idée qu'on puisse incriminer la victime, tout en chargeant tous les présumés coupables que nous serions nous les Hommes. Oui je sais, c'est particulièrement tordu, aussi tortueux que ces tordues qui prennent l'ensemble de la société pour le cabinet de soins de leur psychothérapie personnelle. Personnellement, sans justifier quoi que ce soit, et bien qu'ayant un avis aussi personnel que primitif sur cette question, je préfère me taire et laisser la très civilisée et impressionnante procureure de Besançon faire son travail. Mes respects Madame.

- Racaille victimisée. En parlant de victimes, on apprend que le "jeune" Théo qui avait été présumé victime d'office de "violences policières" et de "racisme d'état", malgré son passé peu canonisable d'escro de banlieue, et qui avait bénéficié de toutes les faveurs médiatiques comme politiques, n’est pas si victime que ça, loin s'en faut, le tout dans un silence médiatique et politique quasi total. Bref ! Encore un vulgaire cas de fouteur de merde de cité aimant se présenter en blanche colombe et de policiers trainés dans la boue bienpensante.

- Hydre islamiste. A peine a-t-on coupé la tête Daechienne qu'une autre repousse en Afghanistan. Pendant ce temps-là nos humanistes de salon se battent, non pas contre l'Hydre, mais pour un supposé droit au retour de celles et ceux qui ont décidé de vouer leur vie à la destruction de notre pays  et de l'humanité toute entière. Lorsqu'on se souvient de la décennie de massacres dans laquelle a été plongée l'Algérie suite au retour de leurs "revenants" d'Afghanistan, un "humanisme" aussi suicidaire laisse pour le moins songeur.

- Nutella. Bonne nouvelle ! Notre gouvernement s'est donné pour priorité de protéger le bon peuple de soldes sauvages génératrices d'émeutes dignes de la populace américaine lors des "Black Friday". Ouf ! Notre belle image de peuple supérieur donneur de leçons urbi et orbi est sauve.


dimanche 4 février 2018

L’Éclat de l'Âme Russe dans la Grisaille Parisienne


Assister à l'Office dans 
L'aussi Belle qu'Accueillante 
Nouvelle Cathédrale Russe de Paris
#PусскаяДуша  #SoftPower


jeudi 1 février 2018

"Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos Amours..."


 La Nymphe du Commerce du Pont Mirabeau
- Au secours ! Elle monte encore !
- Vite ! Attrape ma main !
- D'accord mais t'en profites pas pour me tripoter.
- Promis, je resterai de marbre devant tes superbes formes de bronze...