dimanche 1 avril 2007

RACHEL COSTARD


Alors que des policiers manifestaient, voilà peu, afin de faire reconnaître leur profession comme étant à risque, en attendant la réponse du gouvernement, voici que l’actualité leur donne raison. C’est déjà ça ! C’est déjà ça parce que dans mon camp, il s’en trouve encore pour défendre les délinquants, pour parler de « Police de Sarkozy », comme si elle n’était pas avant tout la nôtre, et pour lui attribuer la responsabilité de tout ça. Il paraîtrait que la Police provoque. Du coup je m’en vais faire encore l’original de gauche, en témoignant mon soutien à la Police.

Outre le fait qu’elle a voté à gauche lors des dernières élections professionnelles, qu’elle a démontré un sacré sens de la retenue pendant les émeutes de l’automne dernier et que j’en connais même qui lisent le « canard enchaîné », je tenais ici, à saluer le sens chrétien avec lequel elle accueille les pavés, les boules de pétanque, les barres de fer, les poubelles enflammées, les cocktails Molotov et même les arbres en pot (je prefere ce mot aux jardinieres). Ce n’est plus la Police Nationale Française. C’est devenu la Police du Vatican. Quand on lui balafre la joue droite, elle a pour ordre de tendre la joue gauche. Vous voyez que j'ai raison, quand je vous dis qu’elle est à gauche, notre Police, respectueuse et polie qu’elle est… Pour preuve, je peux vous affirmer que la dernière fois que j’ai travaillé avec des policiers, c’est moi qui ait dû proposer le tutoiement…Cependant comme ce billet minable ne suffira pas à témoigner un soutien digne de ce nom, je propose à la Police de lui démontrer la chaleur de mon soutien, en me permettant d’inviter au restaurant, la très jolie chef de la Compagnie de Sécurisation, la très jolie Rachel Costard.

Toutefois, comme moi aussi, je suis de gauche et que par conséquent je me dois d’être à l’écoute du peuple, même quand je n’entrave que dalle à son dialecte suburbain tout pourri, il convient d’être responsable en traitant la problématique de la « provocation ». Il paraîtrait, ouaich, ouaich, que la Police « provoque » la jeunesse, re-ouaich ! Supposons-le un instant puisque je suis prêt à l’entendre. Néanmoins pour l’admettre, j’aimerais que ces "jeunes"-là m’expliquent ce que les profs bien plus à gauche encore, les médecins bien serviables, les pompiers bien plus serviables encore, font de si provoquant pour se prendre, dans les mêmes quartiers, les mêmes coups de couteau, les mêmes pavés, les mêmes boules de pétanque, les mêmes barres de fer, les mêmes poubelles enflammées, les mêmes cocktails Molotov et les mêmes arbres en pot, que notre Police Nationale???

Comme je laissais entendre plus haut, tout ça est une question de langue. Ils doivent confondre les mots provoc et parano. Ils ne sont pas provoqués. Ils sont paranos tous ces zozos hystériques…

Inspecteur SIL i-criminologue.

2 commentaires:

dixiemefosse a dit…

Encore mieux en short !

http://www.acbb-volley-ball.com/equipes/seniors/sf2.htm

(numéro 11)!

De rien ;)

SIL a dit…

Merci du fond du coeur,

Je savais bien que cette fille etait parfaite.
Elle fait du Volley, un sport que j'adore.

J'etais fan du dessin animée japonais
"Jeanne et Serge".

Desormais, ce seras "Rachel et Sil, coup de
foudre au match de Volley-Ball..."

Sil admiratif un peu plus encore